Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ol Dirty Bastard

Fil des billets Fil des commentaires

OL' DIRTY BASTARD - Return to the 36 Chambers

, 22:19

Rétrospectivement, passés les années et l'effet de surprise, nous savons dire pourquoi chacun des premiers albums du Wu-Tang Clan a été bon : Enter the 36 Chambers était un manifeste, Tical révélait une star en puissance, Only Built 4 Cuban Linx contenait des "Glaciers of Ice" et des "Ice Cream" d'anthologie, Liquid Swords était un album concept taillé au cordeau. Mais pour Return to the 36 Chambers, l'explication est moins évidente. Fait tout entier des élucubrations d'un clown alcoolique sur des sons parmi les plus bancals et rachitiques jamais produits par le RZA, il avait tout pour déplaire. Pourtant non. Cet album, comme tous ceux sortis par le Wu-Tang en cette époque bénie, était rien moins que prodigieux.

OL' DIRTY BASTARD - Return to the 36 Chambers

Lire la suite...

GERALD BARCLAY - Wu: The Story of the Wu-Tang Clan

, 21:58

A priori, qui mieux que Gerald K. Barclay, alias Gee Bee, pouvait réaliser un film sur la saga du Wu-Tang Clan ? Compagnon de la première heure du collectif de Staten Island, concepteur de leurs premiers clips, peu ont suivi d'aussi près la longue histoire du plus grand groupe de rap des années 90. Nul autre ne pouvait sortir au grand jour ces images d’archives tournées vers 1992 et 93, quand les membres du Clan étaient encore de parfaits inconnus entassés dans un appartement sombre et sinistre, mais où, dans la plus pure tradition hip-hop, ils déclaraient fièrement qu'ils allaient conquérir le monde avec leurs rimes affutées.

GERALD BARCLAY - Wu: The Story of the Wu-Tang Clan

Lire la suite...

WU-TANG CLAN - The W

, 22:56

Sans aucun doute, Wu-Tang Forever, deuxième opus du Wu-Tang Clan sorti en 1997, restera inscrit à jamais comme l'album le plus attendu de l'histoire du hip hop.. Et pourtant, en dépit de quelques moments d'anthologie, de bons singles et d'un packaging irréprochable, l'album, trop ambitieux, trop long et finalement mal nommé, en avait déçu plus d'un. Plutôt bon dans l'ensemble, mais bien en deçà des chefs œuvres précédents du collectif et de ses brillants membres, il avait aussi inauguré une série d'albums en demi-teinte, médiocres, voire carrément nuls, et annoncé l'inexorable déclin du Clan.

Lire la suite...

WU-TANG CLAN - Wu-Tang Forever

, 23:25

Les temps ont changé depuis Enter the Wu-Tang. Brinquebalant comme une démo, le premier album du Clan n'avait offert comme repères qu'une pochette en quasi noir et blanc, avec six membres du posse non identifiés. Le nouvel album, à l’inverse, est double, il comprend une partie CD-ROM, et s’accompagne d’un épais livret où chaque rappeur a droit à plusieurs photos et crédits personnels.

WU-TANG CLAN - Wu-Tang Forever

Lire la suite...