Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Nicki Minaj

Fil des billets Fil des commentaires

NICKI MINAJ - The Pinkprint

, 22:23

En 2014, Nicki Minaj était la reine du monde. Non seulement était-elle la plus célèbre des rappeuses contemporaines (et la seule à figurer en bonne place dans le classement Forbes des artistes les plus fortunés), elle était aussi une star de la télé grâce à l’émission American Idol, et elle avait lancé sa propre marque de parfums, ainsi que sa ligne de vêtements. Mais à force, la personnalité publique, la diva aux tenues extravagantes, la chanteuse pop qui marchait sur les pas de Lady Gaga avec sa pop aux intonations très dance, avait fini par éclipser la première incarnation de Nicki Minaj : la rappeuse new-yorkaise à la virtuosité exceptionnelle, celle qui avait révélé son talent au micro sur des mixtapes, à la fin des années 2000, celle aussi qui, en 2010, avait surclassé Jay-Z et quelques autres sur le morceau "Monster", de Kanye West, grâce à un couplet d’anthologie.

NICKI MINAJ - The Pinkprint

Lire la suite...

NICKI MINAJ - Beam Me up Scotty

, 23:24

Qu'on l'aime ou pas, force est de reconnaître qu'une personne domine le pan féminin de la scène rap dans les années 2010, et que cette personne est Nicki Minaj. La New-Yorkaise originaire de Trinité-et-Tobago a su capter l'héritage des grandes rappeuses qui l'ont précédée. Elle a le bagout et le sans-gêne des Lil' Kim, Foxy Brown et Trina, et elle a aussi l'excentricité et la créativité, tant visuelles que musicales, de Missy Elliott, avec en sus (ce qui ne gâche rien, dans un monde qui continue d'avoir cette exigence envers les femmes), une plastique bien plus avantageuse. Qui plus est, son aisance au micro la fait boxer dans la même catégorie que les tout meilleurs rappeurs de notre temps, sans distinction de sexe.

NICKI MINAJ - Beam Me up Scotty

Lire la suite...