Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Nick Cave

Fil des billets Fil des commentaires

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Firstborn Is Dead

, 15:48

C’était en 1994, à l’Olympia, mon premier concert de Nick Cave. Le ténébreux Australien et ses Bad Seeds déclinaient alors l’essentiel de leur dernier disque, un très bon Let Love In. Cependant, dans le public, des gens ne cessaient de réclamer "Tupelo", le morceau phare du deuxième album post Birthday Party du monsieur, The Firstborn Is Dead. Surprenant, tant le titre (comme l'album), demeure l’un des plus obtus d’une discographie par ailleurs pas toujours des plus faciles d'accès.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Firstborn Is Dead

Lire la suite...

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Henry's Dream

, 23:06

Assurément, Nick Cave n’est pas l’artiste d’un seul album. Son œuvre est si riche que plusieurs de ses disques peuvent postuler sans difficulté au titre de classique. Tender Prey, Let Love In ou le plus récent No More Shall We Part sont souvent cités. Certains puristes vont leur préférer l’ardu et abrasif The First Born in Dead, ou remonter jusqu’à Birthday Party. Le dépouillé The Boatman’s Call a autant de détracteurs acharnés que d’admirateurs béats. Kicking Against the Pricks est sans conteste un jalon. Le grand public s'en souvient pour les duos de Murder Ballads. Et ceux qui préfèrent le Nick Cave apaisé mettent en valeur The Good Son.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Henry's Dream

Lire la suite...

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Boatman's Call

, 22:17

Les artistes capables de produire plusieurs albums majeurs ne sont pas monnaie courante. Plus rares encore sont ceux qui renouvellent cet exploit sur la longueur de deux décennies, une éternité à l'échelle des musiques pop. Mais Nick Cave et ses Bad Seeds sont de ceux-là. Sorti en 1997, un an à peine après le succès d'un Murder Ballads pourtant décevant, The Boatman's Call en est l'ultime preuve.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Boatman's Call

Lire la suite...

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Tender Prey

, 22:06

Si certains lui préfèrent Kicking Against the Pricks ou The First Born is Dead, force est de reconnaître que Tender Prey est l’oeuvre la plus enlevée et la plus grandiose de Nick Cave et de ses Bad Seeds.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Tender Prey

Lire la suite...

NICK CAVE - Portrait

, 22:04

Jeune australien des classes moyennes séduit par le mouvement punk, Nick Cave deviendra à partir des années 80, et grâce à une oeuvre considérable et originale faite d'un blues rénové, gothique et instruit, une figure reconnue du rock et l'une de ses valeurs les plus sûres.

Lire la suite...

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Good Son

, 22:59

En 1990, la période berlinoise de Nick Cave vient de s'achever. L'australien a quitté la ville allemande un an plus tôt, quelques mois avant la chute du Mur. Fermement décidé à repartir du bon pied et à laisser derrière lui ses éternels problèmes de drogue, il s'installe à Sao Paulo. La même année voit son statut et sa célébrité conforté, tant sur le plan musical que sur le plan littéraire, son dernier roman, And The Ass Saw The Angel, remportant un inattendu succès commercial et critique. La même année sort The Good Son, disque mineur pour certains fans, mais pour d'autres, dernier épisode d'une période faste entamée quelques années plus tôt avec Kicking Against the Pricks.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - The Good Son

Lire la suite...

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Kicking Against the Pricks

, 22:20

Avec The First Born is Dead, on avait laissé Nick Cave à Berlin, rêver du Delta du Mississipi, de son blues et de ses mythes. Peu de choses vont changer sur Kicking against the Pricks, sinon que le batteur Thomas Wydler, issu de Die Haut, est recruté, et que le chanteur a décidé d'aller directement de la copie à l'original, l'album entier étant composé de reprises.

NICK CAVE & THE BAD SEEDS - Kicking Against the Pricks

Lire la suite...