Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THE TULES - A Haunter's Workshop

, 22:33

Au vu de leurs dernières sorties, j'avais juré de ne plus m'intéresser ni à Nomar Slevik, ni à Moshe, ni même à la scène rap indé du Maine en général, excepté pour ses membres les plus talentueux, Sontiago et JD Walker. Oui mais voilà, je ne suis pas un être fiable. Et comme A Haunter's Workshop débute par ce qui nous semble une évidence, à nous autres Européens (une évidence pas forcément reconnue comme telle de l'autre côté de l'Atlantique), comme l'album, disais-je, commence par un discours qui nous rappelle que, non, désolé, Dieu n'existe pas (avec un petit côté paranoïa conspirationniste en plus...), et quand on ajoute à cela cette pochette pour le moins... singulière, forcément, ça incite à en savoir davantage.

THE TULES - A Haunter's Workshop

Lire la suite...

PROJECT DARK - ...And It Was Black

, 22:06

La sincérité de ce producteur n'a jamais fait le moindre doute, sa volonté de faire bouger les lignes et de transcender le rap est évidente. Malheureusement, sur ce disque de hip hop gothique, ça ne marche pas plus que sur les précédents. Moshe ? Moche, définitivement moche.

Lire la suite...

PROJECT DARK - The Director's Cut

, 21:40

Que ce soit sur ses morceaux propres ou en se faisant remixer, on ne sait pas où va Moshe. Le producteur cherche, c'est sûr. Mais trouve-t-il ? Réponse sans doute sur le premier véritable album de Project Dark, plutôt que sur cette collection préalable de remixes.

Lire la suite...

THE DESERT PEOPLE - Remix the Music of Vincent Gallo

, 18:15

Mike Cloud et Moshe de la scène rap du Maine remixent et rendent hommage à Vincent Gallo. C’est lent, contemplatif et mollasson, mais cela contient toutefois quelques instants de grâce.

Lire la suite...

MOSHE - Tending to the Sheep

, 22:51

Le producteur Moshe nous livre sur un plateau un concentré de la scène hip hop de Portland, Maine. Cependant, Tending to the Sheep laisse un peu sur sa faim. Il contient autant de ratage et d’à-peu-près que de réussites et de curiosités intrigantes.

Lire la suite...