Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Mello Music Group

Fil des billets Fil des commentaires

L'ORANGE & KOOL KEITH - Time? Astonishing!

, 16:12

Aujourd'hui, en 2015, alors que coexistent plusieurs générations de fans de hip-hop, les vétérans n'ont jamais été aussi présents. Visez donc le ramdam autour de la sortie du film Straight Outta Compton, et la couverture médiatique réservée au troisième solo de Dr. Dre. Même l'album le plus célébré cette année, le dernier de Kendrick Lamar, doit son succès au fait que cette jeune pousse s'adonne, pour une large part, à du rap de vieux. Pourtant, le doyen définitif, le plus frais, le plus vivace et le plus truculent des anciens, ne vient pas de Compton. Non, le vétéran ultime du rap n'est autre que ce bon vieux Keith Thornton, 52 ans, resté actif, prolifique et plus ou moins pertinent sur quatre décennies de l'épopée rap, comme il l'a prouvé une fois encore cette année avec son remarquable Time? Astonishing!

L'ORANGE & KOOL KEITH - Time? Astonishing!

Lire la suite...

APOLLO BROWN & GUILTY SIMPSON - Dice Game

, 11:19

On peut dire ce que l'on veut du producteur Apollo Brown. D'être conservateur, à l'instar de cette scène de Detroit dont il est issu, représentée par Black Milk, Elzhi et feu J Dilla. D'être un producteur passéiste, au regard désespérément rivé vers le rétroviseur. De ne s'employer qu'à produire du boom bap chargé à foison de samples soul, comme au beau milieu des années 90, plutôt que d'innover ou de chercher à être en phase avec son temps. Tout cela est vrai. Cependant, ce qu'Apollo Brown fait, il le fait généralement très bien.

APOLLO BROWN & GUILTY SIMPSON - Dice Game

Lire la suite...

APOLLO BROWN & O.C. - Trophies

, 23:06

Si les rappeurs vétérans des années 90 poursuivaient aujourd'hui encore la guéguerre Est / Ouest, nul doute que les Californiens sortiraient gagnants. L'an passé, par exemple, des gens aussi variés que DJ Quik, E-40 et WC nous ont tous fourni des albums a minima intéressants, alors qu'en face, on nous promet depuis toujours, sans vraiment concrétiser, le comeback tonitruant d'un Nas ou d'un Raekwon. Ce retour triomphal, cependant, une autre vieille gloire du rap new-yorkais a fini par nous l'offrir, avec cet éclatant Trophies.

APOLLO BROWN & O.C. - Trophies

Lire la suite...