Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MAX B & FRENCH MONTANA - Coke Wave

, 22:05

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. C'est ce principe universel qui a réuni Max B et French Montana. A la fin des années 2000, en effet, l'un et l'autre s'étaient embrouillés avec Jim Jones. Après avoir été la grande force créatrice de son collectif, le ByrdGang, le premier avait violemment rompu ses liens avec le rappeur des Diplomats, persuadé qu'il l'emberlificoterait, et il s'était rapproché naturellement de Karim Kharbouch, alias French Montana, ce New-yorkais né Marocain avec qui il avait déjà quelques amis en commun, et qui cultivait lui aussi une forte inimitié envers Jim Jones. En 2008, on les avait donc entendus une première fois ensemble sur "Waavvy", un morceau qui figurait sur la seconde mixtape de French, Live From Africa. Et quelques mois plus tard, le duo sortait son premier projet en commun, une mixtape importante de la très riche année 2009.

MAX B & FRENCH MONTANA - Coke Wave

Lire la suite...

JIM JONES - Members of Byrdgang 2

, 23:00

Plus connu sous le nom de Jim Jones, Joseph Guillermo Jones II aura toujours été, plus ou moins, le numéro 2 des Diplomats, celui qu'on cite après Cam'Ron. Au milieu des années 2000, cependant, il s'est porté en tête de son propre collectif, le Byrdgang, un ensemble dont la composition évoluera, mais dont le cœur aura d'abord été formé, outre le leader, de Mel Matrix, de Stack Bundles, et d'un autre natif de Harlem, un certain Charly Wingate, alias Biggaveli, alias Max B, ami d'enfance de Cam'Ron, qui sortait alors tout juste d'une longue peine de prison. Ensemble, puis avec d'autres, ces gens auront sorti deux mixtapes, en 2006 et 2007, et un album en 2008. De ces trois sorties, c'est la seconde la meilleure. Cette réussite, toutefois, n'était pas le fait du principal instigateur de l'aventure.

JIM JONES - Members of Byrdgang 2

Lire la suite...

MAX B - Public Domain 6: Walking the Plank

, 23:21

En 1997, alors âgé de 19 ans, Charly Wingate fut envoyé en prison pour des histoires de vols. Il n'allait en sortir qu'en 2005, pour y retourner dès 2009, accusé cette fois, dans des circonstances troubles, d'avoir commandité un meurtre. Il serait alors condamné à une peine longue de 75 ans. Autant dire que le rappeur de Harlem, plus connu sous le nom de Max B, a eu peu de temps pour construire sa légende. D'autant plus que cette période courte fut troublée par ses relations houleuses avec Jim Jones. D'abord parrainé par le membre des Diplomats, qu'il avait rencontré via son ami d'enfance Cam'Ron, et après avoir été le moteur créatif de son collectif ByrdGang, il allait s'embrouiller avec lui, et s'embarquer dans l'un de ces beefs durables et mémorables dont est remplie l'histoire du rap.

MAX B - Public Domain 6: Walking the Plank

Lire la suite...