Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

KAARIS - Z.E.R.O

, 22:47

En 2013, le grand vainqueur du rap en France a été incontestablement Kaaris. Devenu disque d'or, son album Or Noir s'est avéré alors le classique de rap brutal et immoral que notre pays a longtemps attendu. Ce succès, cependant, ne sortait pas tout à fait du néant. Depuis plusieurs années déjà, Gnakouri Okou bourlinguait sur la scène nationale, dans un premier temps sous le pseudonyme de Fresh. Il y avait côtoyé quelques figures, comme Despo Rutti. Puis en 2011, bien avant qu'il ne l'entraîne dans l'une de ces embrouilles dont il a le secret, Booba avait coopté l'Ivoirien de Sevran, en l'invitant à figurer sur la quatrième édition de sa série des Autopsie. Et l'année d'après, en 2012, Kaaris allait emprunter à cette dernière le titre "Criminelle League" (sa collaboration avec le Duc de Boulogne), et embarquer ses producteurs 2031 et 2093, alias Therapy, dans le but de finaliser Z.E.R.O.

KAARIS - Z.E.R.O

Lire la suite...

KAARIS - Or Noir

, 23:26

Le rap français, c'est l'enfer : il est pavé de bonnes intentions. Certains, par le passé, ont pu lui reprocher ses excès supposés. Mais la vérité, c'est qu'il s'est longtemps paré d'une certaine posture morale, fusse-t-elle contraire à celle de ses détracteurs. Longtemps convaincu qu'il avait une mission, il a souvent voulu porter un message. La France, en effet, c'est le pays du "rap conscient", c'est celui qui est resté si longtemps le regard rivé vers New-York, où a souvent sévi le hip-hop le plus social. Et puis, petit à petit, fort heureusement, tout cela a changé. Booba, la vraie star du rap d'ici, est l'un de ceux qui s'est affranchi de cet encombrant impératif. Il n'est donc pas surprenant si c'est l'un de ses collaborateurs qui, sur le tard, en 2013, a su offrir son grand classique au rap français le plus immoral.

KAARIS - Or Noir

Lire la suite...