Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THA BLUE HERB - Total

, 23:24

Tha Blue Herb prend son temps. A chaque fois, quatre ou cinq années s'écoulent d'un album à l'autre, un temps que le groupe nippon met souvent à profit pour peaufiner ses disques, mais aussi pour réinventer sa musique. En 2012, pourtant, Total se montrait formellement assez proche du précédent, Life Story (2007). Comme avec ce dernier, on sentait l'influence des autres passions musicales du rappeur Ill-bosstino, l'électronique downtempo et la la deep house, des genres qu'il a exploré autrefois avec son projet parallèle, Herbest Moon.

THA BLUE HERB - Total

Lire la suite...

THA BLUE HERB - Stilling, Still Dreaming

, 22:44

Le Japon, c'est loin, c'est exotique, et ce n'est pas nécessairement la première contrée qui vient à l'idée quand on pense au hip-hop. Ce pays, pourtant, en a produit, et de première qualité. A côté d'une scène qui, comme partout ailleurs, a décliné dans la langue locale les formules inventées aux Etats-Unis, il a révélé des rappeurs incontestablement différents, personnels, profondément nippons.

THA BLUE HERB - Stilling, Still Dreaming

Lire la suite...

RUMI - Hell me WHY??

, 23:08

Nul pays, dans ses marges les plus captivantes, n'a su aussi bien s'approprier et singulariser le hip-hop que le Japon. Contrairement à d'autres, le pays du Soleil Levant ne s'est pas contenté d'adapter cette musique américaine à sa langue et à sa réalité : il l'a parfois complètement métamorphosée, et a su révéler quelques fortes individualités. Parmi celles-ci, une rappeuse particulièrement excentrique du nom de Rumi, apparue dans l'entourage de DJ Baku et du groupe MSC.

RUMI - Hell me WHY??

Lire la suite...

KAIGEN21MEISO - Root Is the New Leaf

, 11:05

Tout cela me rappelle un peu un commentaire entendu autrefois, quand il avait été question d’un album solo d’Arata, le rappeur Japonais des Living Legends : "je le trouve bien sympa quand il vient jeter quelques vers au milieu d'un titre en anglais, mais je ne suis pas certain d'être capable d'écouter tout un album de lui dans sa langue…". Avec la perspective d’un album de Kaigen et de Meiso, c’est un peu la même crainte qui se manifeste. Et elle n’est pas complètement infondée.

KAIGEN21MEISO - Root Is the New Leaf

Lire la suite...

JULIAN COPE - Japrocksampler

, 16:15

Le rock japonais des années 70. Qui donc pouvait s’enthousiasmer pour un sujet aussi iconoclaste ? Qui donc, surtout, pouvait parvenir à passionner ses lecteurs sur un thème aussi improbable et méconnu ? Hé bien Julian Cope, bien sûr. Le précieux musicien britannique offre ainsi une suite à son livre culte sur le rock allemand, Krautrocksampler, construite sur son modèle et aussi captivante.

JULIAN COPE - Japrocksampler

Lire la suite...

CIBO MATTO - Viva! LA Woman

, 23:04

Plus que pour toute autre musique, les années 90 ont été la décennie du hip-hop. Pas seulement parce que le genre en tant que tel a dominé les ventes et livré sur ces dix ans plusieurs de ses œuvres les plus abouties. Mais aussi parce qu’il en est devenu la lingua franca, parce qu’il a largement contribué à ensemencer et à influencer avec succès d’autres sphères, d’autres scènes, d’autres genres. Le premier album de Cibo Matto est un exemple de ce que ce que ce hip-hop des marges a proposé de plus craquant. Oscillant entre les accès de fureur rap des Beastie Boys et un trip-hop alors de saison, mais abâtardi par de la pop naïve et des ambiances jazzy, la musique de ces deux Nippo-américaines s’inscrivaient aussi dans une vieille lignée, celle qui, dès Blondie et le Tom Tom Club, avait vu le New-York rock et branché s’essayer à une version blanche et mutante du hip-hop.

CIBO MATTO - Viva! LA Woman

Lire la suite...

COMPILATION - Once a Hue, Always a Hue

, 21:56

Cette fois, ça n'est carrément plus du hip-hop. Ca ne l'était déjà qu'en partie du temps du recommandable Hue and Laugh and Cry. En se voulant le défricheur de la scène rap post-Anticon (un terme malheureux qui laisse penser, à tort, que ces artistes sont des suiveurs, alors qu'un Ceschi a produit ces dernières années des disques plus passionnants que ceux du label à la fourmi), la première compilation dévoilait des titres sérieusement métissés de pop, de folk ou d'électronique. Mais formellement, dans l'ensemble, ça restait grosso modo du rap. Alors que là...

COMPILATION - Once a Hue, Always a Hue

Lire la suite...

IMMIGRATE US – No Man's Religion

, 22:01

Le premier album d'Immigrate Us était plein de promesses. Décousu, inégal, imparfait, il était fort loin d'être une réussite. Cependant, quelques passages goûtus auguraient du meilleur. Sorti un an après, le second album des rappeurs japonais était donc attendu avec curiosité et un petit fond d'espoir. Malheureusement, pour No Man's Religion, la punition est la même que pour celui d'avant.

Lire la suite...

THA BLUE HERB - The Travel Jam (3 Cities Jump)

, 22:13

Rien ne change et c'est tant mieux. Sur leur dernier maxi, Tha Blue Herb perpétue une tradition d’excellence qui ne date pas d’hier, et que les Japonais ont encore prolongée à plusieurs reprises cette année même.

Lire la suite...

IMMIGRATE US - Our Own Nostalgia

, 21:20

Un autre de ces disques rap intéressants en provenance du Japon. Oh, pas un chef d’œuvre, comme ce pays a su en révéler ces dernières années. Mais assez de preuves de talent pour vouloir suivre ce trio de près.

Lire la suite...

THA BLUE HERB - Life Story

, 19:50

C’est très long et c'est très homogène. Ce sont de longues compositions électroniques accompagnées d’un presque spoken word, d’un rap murmuré plutôt que proclamé. Pourtant, c’est une nouvelle fois irréprochable, c’est toujours aussi bien, c’est toujours Tha Blue Herb.

Lire la suite...

THA BLUE HERB - Phase 3

, 21:44

Deux titres manifestes dans la plus pure tradition rap, mais déclamés en japonais et à la coloration férocement électronique. Deux morceaux irréprochables proposés une fois de plus par Tha Blue Herb.

Lire la suite...

RUMI - Hell me Tight

, 21:44

A l’heure où sort le nouveau Rumi, retour sur le premier album très perturbant sorti trois ans plus tôt par la troublante rappeuse japonaise.

Lire la suite...

HERBEST MOON - Dubthing We Realized

, 20:03

Le deuxième album de Herbest Moon est composé de la même mixture deep house que le précédent. Il en est son remix et son décalque presque parfait, mais en un poil meilleur.

Lire la suite...

SHIN OHSAKI - Interview

, 22:20

Hue, c’est d’ores et déjà le label hip hop de l’année 2006. Ces derniers mois au Japon, à l’autre bout du monde, des gens se sont bougés pour mettre sur le marché leur sélection idéale de rap indé, une sélection quasiment irréprochable. Aussi avons-nous demandé au responsable du label, de nous raconter son histoire et de nous faire part de ses projets.

Lire la suite...

HERBEST MOON - Something We Realized

, 09:24

Signe qu’au Japon rien n’est pareil qu'ici en matière de musique, le rappeur de l’un des meilleurs groupes hip hop nippons donne à ses heures perdues dans la deep house. Avis aux amateurs, et gare aux autres.

Lire la suite...

COMPILATION - Hue and Laugh and Cry

, 22:16

Une fois de plus, les Japonais ont bien fait les choses. Cette compilation de rap indé proposée par les gens de Hue avec une bonne partie de nos chouchous est exemplaire, chose rare en la matière.

Lire la suite...

KK - Eternal Tones

, 16:59

Il faut briser beaucoup de glace pour goûter au hip hop électronique et onirique du Japonais KK the Khaosist. Il y a beaucoup de froideur exotique dans sa musique. Mais c'est précisément tout ce qui fait l'intérêt de ce second album, un Eternal Tones chiadé.

Lire la suite...

O.N.O. - Six Month at Outside Stairs

, 22:29

Le Japon, c’est la Mecque du hip hop instrumental. Et s’il vous faut encore des preuves pour justifier cette assertion, le Six Month at Outside Stairs d’O.N.O. sorti en 2003 devrait amplement faire l’affaire.

Lire la suite...

KK - Pure Fragments EP

, 22:41

Comme d'autres, on avait découvert ce beatmaker japonais via le plus prestigieux de ses homologues, DJ Krush. Sorti cinq ans après sa participation à l'album Kakusei, le EP Pure Fragments s'avère un bon point d'entrée dans le monde de KK the Khaosist.

Lire la suite...

- page 1 de 2