Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

LA CAUTION - Asphalte Hurlante Ultime Edition

, 22:45

L’ultime édition d’Asphalte Hurlante n'obligera pas les possesseurs de la première version à l'acheter. Mais elle lui apporte un aspect achevé. Et elle témoigne avantageusement de la première partie de carrière du groupe, en attendant d'éventuelles surprises aux prochains épisodes.

Lire la suite...

METALCRABS, TRIPTIK, KLUB DES LOOSERS, LA CAUTION, JAMES DELLECK, TTC - Batofar - 22 aout 2001

, 23:04

Est-ce l'affiche alléchante, est-ce la communauté hip hop qui se réveille, ou est-ce l'été qui libère les fans de rap de leurs contraintes scolaires, estudiantines ou professionnelles ? Difficile à dire, mais il y avait bel et bien un monde fou à cette soirée au Batofar. Et encore, toute la soirée, les vigiles pas rigolards de l'endroit avaient bien pris soin de virer sans ménagement les personnes qui confondaient trop ostensiblement salle de concert et coffee shop.

Lire la suite...

LA CAUTION - Asphalte Hurlante

, 22:59

Les disques parfaits n’existent pas. Asphalte Hurlante ne fait donc pas exception. Mais cela ne l’empêche pas d’être ce qui était prévu : l’événement hip hop français de l’année, le grand écart improbable, inimaginable, entre l’hyper-conservatrice scène française et les amateurs d’objets sonores non identifiés.

LA CAUTION - Asphalte Hurlante

Lire la suite...

TTC, DJ FAB, DJ ORGASMIC - Batofar - 21 fevrier 2001

, 22:28

TekiLatex, remonté, avait prévenu : ce concert de TTC au Batofar serait l'occasion pour le trio de réussir tout ce qu'il avait raté trois mois plus tôt, aux Transmusicales de Rennes. De retour dans leur lieu de prédilection, renforcés par la sortie récente du maxi Subway/Léguman et rassurés par un public parisien familier et conquis d'avance (à l'inverse de Rennais autrefois échaudés par un maladroit "bonjour la campagne"), le groupe phare du hip hop indépendant à la française a donc décidé de frapper fort. Dans le public se dessine comme à tous leurs concerts un mélange inhabituel et détonnant de fans authentiques de "rap de rue" et de jeunes gens branchouillards habitués à ce haut lieu de la vie nocturne parisienne.

Lire la suite...