Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

COUSIN STIZZ - Suffolk County

, 23:01

C'est devenu, semble-t-il, une règle intangible : à la source de tout buzz dans le rap des années 2010, inéluctablement, il y a Drake. En effet, c'est après la diffusion d'une vidéo qui montrait le Canadien fêter son anniversaire sur le son du "Shoutout" de Cousin Stizz, que l'on a vu monter la cote de ce dernier. Produit par O'Beatz, ce morceau est devenu une sorte de tube au cours de 2014. Et l'année d'après, le rappeur a pu confirmer l'essai avec une mixtape considérée par certains comme l'une des meilleures de 2015. Il en est devenu un porte-drapeau pour Boston, une ville qui, jusqu'ici, n'a jamais vraiment été une place forte du rap.

COUSIN STIZZ - Suffolk County

Lire la suite...

EDAN - Beauty and the Beat

, 23:26

S'il fallait désigner le meilleur représentant du rétro-futurisme, cette tendance qui consiste à revenir vers le passé pour mieux imaginer le futur, alors l'élu devrait être Edan Portnoy. Avec son premier album, le classique underground Primitive Plus, le rappeur, producteur et DJ avait inventé un genre improbable, la old school de l'an 3000. Il s'était accaparé le style hip-hop de la décennie 80, comme si celui des années 90 n'avait pas existé, et il l'avait fait entrer dans le nouveau millénaire. Et puis, avec son second opus officiel, il était remonté plus loin encore, s'appropriant cette fois le rock psychédélique des années 60, pour lui faire faire un bond dans le temps et le précipiter dans l'ère du rap.

EDAN - Beauty and the Beat

Lire la suite...

AESOP ROCK - Appleseed

, 22:08

L'année 1999, celle du début de l'explosion pour le rap indé, a été riche en pépites. Plus on creusait, plus on en découvrait, égrainées par de minuscules labels, voire autoproduites. Parmi elles, figurait Appleseed, une petite sensation Web de huit titres seulement, vendue en format CD-R sur son propre site Internet par un certain Ian Bavitz, alias Aesop Rock. Rappeur et producteur basé à Boston mais originaire de Long Island, qui avait déjà commencé à faire parler de lui deux ans avant avec son premier album, Music for Earthworms.

AESOP ROCK - Appleseed

Lire la suite...

JEEP JACK - A Jeep Jack Affair

, 23:24

Au début des années 2000, il devenait de plus en plus ardu de se repérer dans l'underground hip-hop. Celui-ci était sans cesse plus effervescent, il était inondé par des productions indépendantes dont il était de plus en plus difficile de connaître la genèse et le pédigrée. Heureusement, parfois, des compilations nous livraient la synthèse de telle ou telle scène, de tel ou tel label, de telle ou telle communauté d'artistes, nous indiquant s'il valait ou non la peine d'y jeter une oreille. A Jeep Jack Affair, par exemple, a été l'une d'elles, attirant le regard de quelques privilégiés vers un label au nom ingénieux, Record Company Records.

JEEP JACK - A Jeep Jack Affair

Lire la suite...

MIKE LADD - Easy Listening 4 Armageddon

, 23:02

Quand il est question de citer le meilleur Mike Ladd, c'est bien souvent Welcome to the Afterfuture qui l'emporte, ou bien le Gun Hill Road des Infesticons. De prime abord, ces deux disques semblent plus audacieux que le tout premier album du rappeur, producteur et universitaire, issu de la scène slam du Nuyorican Poets Café. Ils sont aussi plus variés, leurs accroches sont plus visibles. Comparé à eux, le lymphatique Easy Listening 4 Armageddon semble en retrait avec son ton apaisé, avec son flirt prononcé avec l'ambient, le jazz d'ascenseur et, oui, l'easy listening. Pourtant, il est sans doute celui qui a le mieux passé l’épreuve du temps.

MIKE LADD - Easy Listening 4 Armageddon

Lire la suite...

EDAN - Primitive Plus LP

, 11:16

Sorti chez les Anglais de Lewis Recordings en 2002 (les seuls, sans doute, à avoir osé prendre des risques avec un tel OVNI), Primitive Plus était la version enrichie d'un EP, Primitive, qui avait été une sensation underground autour de l'année 1999. Edan, son unique auteur, appartenait à une espèce alors en plein essor sur la scène rap indépendante : celle des hommes à tout faire. Ici, l'ancien étudiant au Berklee College of Music de Boston prenait tout en charge : rap, production, scratches, conception de certaines pochettes... Et comme souvent en pareil cas, le résultat ressemblait à une longue démo enregistrée au fond de la cuisine.

EDAN - Primitive Plus LP

Lire la suite...

MIKE LADD - Welcome to the Afterfuture

, 22:12

Cela devait arriver, c'était d'ailleurs l'une des composantes et des motivations principales derrière la vogue du rap indépendant de l'époque : à la fin des années 90, le hip-hop a connu sa phase progressive. Et cette phase, cette envie d'anticiper le futur, d'aller au-delà du rap ou, selon certains, de renouer avec les expérimentations de ses débuts, peu l'ont aussi bien représentée que Mike Ladd.

MIKE LADD - Welcome to the Afterfuture

Lire la suite...

MR. LIF - Mo'Mega

, 08:42

Sooooo 2000, pour reprendre la formule de quelqu’un. Oui, Mr. Lif, c’est vraiment sooooo 2000. Mais à partir du moment où plus rien n’est attendu d’un disque Def Jux, le deuxième album du rappeur nasillard à lunettes ne peut plus apporter que de bonnes surprises, non ?

Lire la suite...

MIKE LADD - Father Divine

, 20:13

Chez les artistes majeurs, même les disques moins accomplis valent le détour. Et Mike Ladd, clairement, est l’un de ces artistes majeurs. Cette phrase qui concluait ma critique de Nostalgialator, je la recycle sans vergogne pour commenter Father Divine.

Lire la suite...

THE TREACHEROUS 4 - Point Ephemere - 24 novembre 2004

, 21:37

Les Treacherous Four ne sont pas un véritable groupe et leur rapport avec les Treacherous Three ne dépasse pas le stade du clin d'oeil. Les quatre lascars regroupés ce soir et sous ce nom au Point Ephémère étaient en fait Mike Ladd, Beans, Rob Sonic (de Sonic Sum) et Busdriver, soit l'une des plus belles brochettes d'artistes hip hop indé que la France ait pu voir jusqu'ici sur une même affiche.

Lire la suite...

MIKE LADD - Nostalgialator

, 22:56

Les Infesticons, Majesticons et autres sont pour l’instant au placard. Délaissant quelques temps ses multiples collaborateurs, Mike Ladd a repris le fil de sa carrière solo le temps d’un album sorti cet été et taillé sous les mêmes coups de burin qu’Easy Listening 4 the Armageddon et que Welcome to the Afterfuture.

Lire la suite...

JEEP JACK - Christmas in Roxbury

, 22:54

Jeep Jack sait tout faire. Après deux compilations de hip hop éclectiques produites par ses soins (A Jeep Jack Affair en 2000 et Personal Stereo Mix II en 2002) et après un album instrumental qui penchait vers des ambiances lounge (Original Radio Broadcast), le producteur qui préside aux destinées du label de Boston Record Company Records se lance dans une nouvelle expérience en proposant son disque de Noël.

Lire la suite...

MR. LIF - I Phantom

, 21:02

Ce Mr. Lif est un rendez-vous manqué. C'est l'histoire du premier album qui se fait attendre, attendre, attendre, mais sur lequel aucun fan de la première heure ne se penche plus le jour de sa sortie.

Lire la suite...

JEEP JACK - Personal Stereo Mix II

, 22:09

Année 2000, il y a tout juste deux ans, sortait sur un label de Boston au nom saugrenu la compilation d'un certain Jeep Jack. Depuis, le producteur et son label sont devenu notre chouchou, et c'est avec ravissement qu'on se penche aujourd'hui sur ce successeur attendu.

Lire la suite...

MR. LIF - Live at the Middle East

, 22:49

Mr. Lif’s Live at the Middle East ? un live hip hop de très bonne facture, un excellent amuse-gueule avant l'album très attendu du rappeur.

Lire la suite...

MICROFT HOLMES - Interview

, 22:13

Il n'y a qu'à jeter une oreille sur la compilation A Jeep Jack Affair pour constater que Microft Holmes est assurément un rappeur prometteur. Notre site a donc voulu sauter sur l'oiseau rare. Nous avons préparé nos questions et demandé au Genevan Heathen, le contact francophone de Record Company Records, de mener l'entretien. Mission accomplie, avec The Beyonder (producteur, entre autres, du "Be Alert" de 7L & Esoteric) et Plusone (un inconnu de passage) en special guests, le tout dans une atmosphère délirante pour cause d'éthylisme avancé.

MICROFT HOLMES - Interview

Lire la suite...

INFESTICONS - Gun Hill Road

, 22:46

Gun Hill Road n'est pas votre album de hip hop ordinaire. Résumons l'intrigue : le démiurge Poof Nana (oui, lui, vous l'avez tous reconnu) ressuscite les Majesticons, des robots ultra perfectionnés qui transforment le monde en un univers matérialiste et aseptisé. Mais les descendants de leurs ennemis, les Infesticons, tenants d'une certaine rigueur morale, les affrontent lors d'une véritable apocalypse dans une rue de New-York, Gun Hill Road. Si ça, c'est pas du concept...

Lire la suite...

PIXIES - Doolittle

, 22:13

En 1988, les Pixies avaient déjà signé un classique avec Surfer Rosa, brillant rejeton du meilleur hardcore américain. Annoncé par le single "Monkey Gone to Heaven", morceau de bravoure du groupe, Doolittle allait pourtant dépasser ce coup de maître, prouvant du même coup que le rock était encore capable de surprendre et de se renouveler.

PIXIES - Doolittle

Lire la suite...

PIXIES - Portrait

, 22:51

"Groupe entre Hüsker Dü et Peter, Paul & Mary recherche bassiste". c'est cette petite annonce qui permit en 1986 à Black Francis et Joey Santiago, basés à Boston, de rencontrer Kim Deal et David Lovering, et de lancer ainsi la plus belle équipée rock de la fin des 80's.

Lire la suite...