Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BOOBA - Autopsie Vol. 3

, 22:33

Le plus grand rappeur français est, sans doute aussi, le plus américain. Si Booba est devenu le centre de la scène rap hexagonale, c'est qu'il a toujours su diriger un œil ou une oreille de l'autre côté de l'Atlantique. Tout au long de sa carrière, des influences new-yorkaises du début à ses essais à l'Auto-Tune, il a suivi les tendances américaines. Son style d'écriture, fait d'une suite décousue de punchlines et d'analogies, en rupture avec la tradition narrative de la chanson française, vient de là, tout comme son immoralisme, ses provocations, ses métaphores ordurières et les frasques de sa vie privée. Il a décoincé le rap français, il l'a rendu moins scolaire, il l'a fait grand, mais en s'inspirant des recettes américaines. Et cela vaut aussi pour l'usage qu'il a fait de la mixtape.

BOOBA - Autopsie Vol. 3

Lire la suite...

LUNATIC - Mauvais Oeil

, 13:09

Oubliez les Joey Starr, Akhenaton et autres, qui se sont illustrés dans les années 90. Le personnage du rap français, c'est Booba. C'est lui qui en est la vraie star, par ses frasques, par sa vie digne d'un film hollywoodien (de la prison pour braquage de taxi, sa famille kidnappée contre rançon), par son physique body-buildé, et surtout, par ce flow si caractéristique de mauvais garçon postillonnant.

LUNATIC - Mauvais Oeil

Lire la suite...