Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

A-WAX - Pushin' Keyz

, 23:19

On a cru un moment, au bout de quinze d'années de présence sur la scène rap de la Baie, qu'A-Wax allait décrocher la timbale. A partir de sa mixtape Jesus Malverde, l'excellence de chacune de ses sorties fut remarquée, tout du moins ici, en France, un pays où, dans les cercles autorisés, il a bénéficié d'un certain succès d'estime. Mais au bout du compte, non, ça n'a pas pris. Le rappeur de Pittsburg est comme condamné à rester un inconnu, médiatiquement parlant. Son dernier album, Pushin' Keyz, semble d'ailleurs avoir fait long feu, alors même qu'il se présentait comme une suite à Pullin' Strings, le sommet de sa production récente.

A-WAX - Pushin' Keyz

Lire la suite...

A-WAX - EverLasting Money

, 18:43

Trois détails marquent sur le dernier A-Wax. Le premier est la pochette, où l'on reconnait très rapidement la patte de l'illustrateur français Hector de la Vallée, ce qui confirme les relations et la cote d'amour particulières que le rappeur californien entretient depuis quelques temps avec le public de notre pays. Le second, c'est qu'en lieu et place d'un véritable album, l'homme de Pittsburg nous offre en fait deux projets, deux EPs accolés sur le même disque, le premier étant un travail solo, le second une compilation de collaborations avec des rappeurs issus de sa base, la Baie de San Francisco, dont le seul un tant soit peu connu est Baby Bash.

A-WAX - EverLasting Money

Lire la suite...

A-WAX - Everybody Loves Me Chapter 2

, 20:42

Depuis quelques temps, un rappeur marche sur l'eau et personne ne le remarque, si ce n'est quelques sites spécialisés, en particulier ici en France. En activité depuis 15 ans sur la prolifique scène rap de la Baie de San Francisco, ayant déjà à son actif une discographie honorable, A-Wax enfile ces jours-ci perle sur perle. Il fut l'auteur de l'une des grandes mixtapes de 2013, Jesus Malverde. Il proposa en 2014 ce qui pourrait avoir été l'album de l'année, Pullin' Strings. Et il récidiva cet été avec EverLasting Money. Aaron Doppie, de son vrai nom, est si inspiré que même sur un projet annexe, comme la mixtape Everybody Loves Me Chapter 2, sortie entre ses deux derniers albums, il ne peut s'empêcher d'être très bon.

A-WAX - Everybody Loves Me Chapter 2

Lire la suite...

A-WAX - Pullin' Strings

, 23:13

La sortie l'an passé du très bon Jesus Malverde, assurément l'une des toutes meilleures mixtapes de 2013, a contribué à placer A-Wax sur la grande carte du rap. L'homme de Pittsburg, Californie, est pourtant loin d'être un nouveau-venu. En se penchant plus attentivement sur son cas (une tâche difficile compte-tenu d'une couverture médiatique quasi-nulle), on a pu réaliser qu'il était actif depuis plus de dix ans sur la Baie de San Francisco, et que, depuis le début des années 2000, il avait accumulé les sorties. S'il y a encore une justice en ce monde, la toute dernière d'entre elles, Pullin' Strings, devrait cependant être la meilleure occasion pour le rappeur de bénéficier enfin de la reconnaissance méritée. Car ce projet récent, un album en bonne et due forme, n'est rien d'autre qu'exceptionnel.

A-WAX - Pullin' Strings

Lire la suite...

A-WAX - Jesus Malverde

, 22:55

Jesus Malverde aurait été, à l'origine, un bandit mexicain, tué par les autorités du pays en 1909, peu avant la Révolution. Son existence n'est pas pleinement avérée, mais il est devenu, au fil des ans, une légende. Paré d'une réputation de Robin des Bois, représenté sous des traits christiques, il a progressivement fait l'objet d'un culte. Des miracles lui ont été attribués et, en marge du catholicisme local, il est devenu un saint, celui des malfaiteurs et des trafiquants de drogue, dans les bas-fonds du Mexique comme chez les Latinos installés aux Etats-Unis.

A-WAX - Jesus Malverde

Lire la suite...