Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

YOUNG DOLPH - Thinking Out Loud

, 22:52 - Lien permanent

"On devrait essayer de tuer Young Dolph plus souvent. Il n’en sort que plus vivant". Ainsi se terminait notre chronique du dernier Young Dolph avant celui-ci. Et franchement, au moment d’écrire ces lignes, nous ne croyions pas si bien dire… Après avoir survécu à un premier assaut carabiné (cent balles tirées sur lui, tout de même…), le rappeur de Memphis s'était montré plus fort que jamais. Remonté comme une horloge, il avait alors sorti un Bulletproof rageur et arrogant, plein de mépris pour ceux qui avaient voulu lui faire la peau. Or, il se trouve que l’histoire a bégayé. Dans la deuxième partie de l’année, Adolph Thornton Jr. s’est fait à nouveau canarder, avant d'enchainer une fois encore avec une sortie remarquable.

YOUNG DOLPH - Thinking Out Loud

Paper Route Empire :: 2017 :: acheter l'album

Cette fois, cependant, la situation fut différente. Young Dolph, en effet, n’en sortit pas indemne. Attaqué en plein jour à Hollywood, il fut touché à plusieurs reprises dans la poitrine, et il passa près de la mort. Mais qu’importe. Quel meilleur moment, après tout, pour lancer un nouvel album ? A peine sorti de l’hôpital, à la mi-octobre, il annonçait qu’une nouvelle fournée était en route, et qu’elle sortirait quelques jours plus tard. La vidéo du titre "Believe Me", qui s’ouvrait sur un extrait des news concernant sa dernière agression, fut même tournée dans sa chambre de convalescent. Et pour narguer une fois encore ses ennemis (toujours les mêmes a priori, le clan formé autour de Yo Gotti et de Blac Youngsta), il proposa de vendre ce nouveau projet, Thinking Out Loud, avec un (faux) gilet pare-balles !

Ah, et donc, plus important encore, cet album est bon ; voire très bon. Toutes les vantardises habituelles de la trap music, celles de "What’s The Deal", de "Pacific Ocean", et de ce "Point Across" produit par un Zaytoven en grande forme, tous ces titres où Young Dolph se présente en gangster patenté, invulnérable et imperméable aux sentiments, ou encore ce "Drippy" où, avec une morgue magnifique, il traite ses ennemis de paysans, prennent une autre dimension à la lumière des événements récents. C'est pourtant après tous ces titres que Thinking Out Loud déploie ses meilleurs atouts, quand on approche de sa seconde moitié.

"Believe Me" sacrifie avec succès à la mode récente de la trap à flûte, avec un Young Dolph plus exquisément rageur que jamais. La collaboration "Go Get Sum Mo" remplit toutes les promesses faite par la liste des invités : Gucci Mane et 2 Chainz, Ty Dolla $ign aux chants, et Da Honorable C.N.O.T.E. pour une production délicieusement minimaliste et répétitive. "Eddie Cane" double les menaces de Dolph d’une musique aussi inquiétante. Et le morceau final, "While U Here" est le meilleur. Il est la conséquence la plus visible des attentats subis par le rappeur : une réflexion sur la mort, et une invitation à goûter la vie et l’amour de ses proches avant que ne survienne l’inévitable trépas. Souhaitons à Young Dolph pour son bien, et pour le nôtre aussi, que l'heure du sien arrive le plus tard possible.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet