Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MOUSE ON THA TRACK - Swagga Fresh Freddie

, 23:36 - Lien permanent

Un nom vient spontanément à l'esprit quand on pense à la scène rap de Bâton Rouge : celui de Lil Boosie. Il en est la voix et le porte-drapeau. Mais il n'est que rappeur ; l'artisan du son local est en fait Jeremy Allen, alias Mouse on Tha Track. Celui-ci a été présent dès les débuts du label Trill Entertainment. Il a produit, entre autres, l'essentiel de Gangsta Musik, l'un des albums communs de Boosie et de Webbie, ainsi qu'une poignée de titres d'anthologie, comme "Swerve" et "Wipe Me Down". Fan revendiqué de Mannie Fresh, il a été à l'origine de cette adaptation du son bounce de la Nouvelle-Orléans, qui a fini par définir celui de Bâton Rouge.

MOUSE ON THA TRACK - Swagga Fresh Freddie

Autoproduit :: 2011 :: télécharger la mixtape

Au début des années 2010, cependant, Mouse on Tha Track s'est retrouvé bien seul. Pimp C, le parrain de Trill Ent., est décédé en 2007, et Webbie a rencontré de sérieux problèmes judiciaires, dès 2008, tout comme Lil Boosie, incarcéré de 2010 à 2014. Le producteur allait toutefois profiter de cette période pour devenir un peu plus visible, via une collaboration avec le Texan Killa Kyleon, Welcome to the Fish Fry, et deux mixtapes où il rappait lui-même : Swagga Fresh Freddie, au début 2011, et Millionaire Dreamzzz l'année suivante. Dès la première, en effet, les invités (excepté Soulja Boy, tous des rappeurs locaux, dont Lil Boosie et un Kevin Gates encore méconnu) se faisaient rares, et le producteur s'emparait du micro.

On ne retiendra pas forcément les textes de Mouse on Tha Track. De nature essentiellement festive, avec quelques aspérités gangsta et des passages salaces carabinés, délivrés sur un mode très proche du chant (le rappeur producteur reprenait même le refrain du "Why Can't We Be Friends" de War), entêtant même, avec force répétitions, ils servaient principalement à accompagner sa musique enjouée et bondissante, toute en synthés claironnants et en rythmes sautillants. Comme l'indiquait sans ambigüité des titres comme "Turn Da Beat Up" (livré ici dans sa version solo, et non dans celle, plus connue, avec Boosie, Webbie et quelques autres), Swagga Fresh Freddie proposait de la musique de club, autant sur la forme que sur le fond. C'était une longue plongée dans une suite de titres dansants et entrainants, enchainés sans temps mort, comme un mix à l'ancienne.

A l'exception peut-être du délirant "Cartoon", le seul où apparaissait Lil Boosie (un titre présent aussi sur son album sorti depuis la prison, Incarcerated), où les rappeurs se comparaient à des personnages de dessin-animé, ou bien de "Why they Jock my Style", la collaboration avec Soulja Boy, assez canon (mais pas grâce à ce dernier), peu étaient de vrais singles. Mais aucun n'était mauvais. C'était une mixtape remarquablement homogène et constante où, tout du long de l'heure et quelque de sa durée, Mouse on Tha Track faisait en sorte que l'on se sente bien.

Vos 5 albums / mixtapes 2011

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2011. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet