Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DRAKE - So Far Gone

, 23:18 - Lien permanent

Aubrey Drake Graham est un personnage dual. De par sa double carrière d'acteur et de rappeur, bien sûr. Mais aussi du fait de son origine, canadienne et blanche par sa mère, et afro-américaine par son père, un Noir de Memphis qui connût des démêlées avec la justice et des passages en prison. Et cette dualité affecte aussi sa musique : il y est l'homme sensible qui ouvre son cœur à l'aide d'un rap et de chants doucereux, celui qui explore un style délicat qui lorgne du côté du R&B, une posture qui lui vaut d'être devenu une superstar des années 2010 ; mais il a aussi cause liée avec un rap sudiste plus sale, moins fréquentable, ayant été le protégé de Lil Wayne, côtoyant Future de près, et ayant porté à l'attention du public les fous dingues de l'après trap d'Atlanta, comme ILoveMakonnen et Migos, ou bien ceux de Houston, comme The Sauce Factory, parmi beaucoup d'autres encore.

DRAKE - So Far Gone

October's Very Own :: 2009 :: télécharger la mixtape

On pouvait entendre les deux Drake, le mauvais garçon et le gendre idéal, sur sa mixtape de 2009, sa troisième, celle du temps où il rejoignait Young Money, et qui serait le point de départ de son succès : So Far Gone. Ici, il s'engouffrait dans la brèche ouverte quelque mois plus tôt par Kanye West (une influence revendiquée) sur son 808s & Heartbreak. "Say What’s Real", l'un des sommets de la mixtape, était d'ailleurs bâti sur un sample du "Say You Will" issu de ce disque. Comme sur celui-ci, on entendait un rappeur sensible s'exprimer à cœur ouvert sur des sonorités atmosphériques et synthétiques, et ne pas hésiter à s'affranchir des frontières entre genres musicaux. Le Canadien, par exemple, rappait ou chantait sur de la pop mélodique venue de Suède, celle de Peter Bjorn and John ("Lets Call It Off") et de Lykke Li ("Little Bit"), ou encore sur du Santigold ("Unstoppable").

Cependant, plus clairement qu'un Kanye West, il y poussait la chansonnette, et il y prenait la pose de l'amoureux transi. De ce côté-là de son art, le R&B, Drake déclarait qu'il devait beaucoup à la défunte Aaliyah. Mais on pouvait le comparer tout autant à une proche de cette dernière, Missy Elliott (d'ailleurs samplée elle aussi, sur "Bria's Interlude"), pour sa propension à concilier un registre fleur bleue à l'irrévérence du rap. Par exemple, quand Drake chantait une romance douce et attentionnée sur "Houstonatlantavegas", il s'adressait en fait à une strip-teaseuse. Même si "Successful" sentait à plein nez le pathos et l'amertume, c'était aussi, à la base, une ode matérialiste. L'autre single, le carton "Best I Ever Had", mélangeait allègrement amour et luxure. Et si le rappeur chanteur pouvait partir dans un "A Night Off" tellement sensuel qu'il en était irritant, ou s'adonner en conclusion à un exercice piano bar, il savait aussi se lancer dans une collaboration plus rap avec Bun B et Lil Wayne, sur "Uptown", ou rendre hommage à la musique ralentie et cuisinée à la codéine du Texan DJ Screw, sur un très bon "November 18th".

La dualité du Canadien s'illustre aussi par ces mouvements de balancier entre les titres les plus guimauve, et d'autres, pas forcément dynamiques, mais en tout cas plus inspirés. Cette mixtape en contenait un certain nombre. Outre "Best I Ever Had", une bluette si irrésistible qu'elle connut un succès considérable dans les charts et sur les radios, phénomène peu commun pour un titre issu d'une mixtape, So Far Gone nous offrait au moins deux moments intenses : le "Say What’s Real" susnommé, et "The Calm", un titre où, déjà, Drake philosophait sur les affres d'un succès qu'il n'avait pas encore rencontré. Ce succès, cependant, il lui était promis, So Far Gone réunissant déjà tous les éléments, pour le meilleur comme pour le pire, à même de le placer durablement sur orbite pour les années à venir.

Vos 5 albums / mixtapes 2009

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2009. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet