Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DJ SMALLZ & PIMP C - Southern Smoke 25: The Welcome Home Party

, 16:21 - Lien permanent

UGK a beau être considéré aujourd'hui comme l'un des groupes fondamentaux du rap du Sud, la reconnaissance a été tardive. Bien que ses trois premiers albums, sortis entre 1992 et 1996, soient vus comme ses grands classiques, le duo de Port Arthur n'a connu la consécration qu'avec Underground Kingz, en 2007. Il profitait alors du court espace qui séparait la sortie de prison de Pimp C, en décembre 2005, de son décès deux ans plus tard. Ce laps de temps, pendant lequel il jouirait d'une notoriété inédite, le producteur et rappeur l'emploierait aussi à enregistrer un album solo, Pimpalation, et avant cela, à sortir l'unique mixtape sous son nom, trois mois après sa libération, intitulée fort à propos The Welcome Home Party.

DJ SMALLZ & PIMP C - Southern Smoke 25: The Welcome Home Party

Autoproduit :: 2006 :: télécharger la mixtape

Pour l'accompagner dans cette aventure, Pimp C ne choisissait pas n'importe quel partenaire. Le Floridien DJ Smallz, en effet, s'était affirmé depuis le début des années 2000 comme le grand DJ à mixtapes du Sud, grâce à la série des Southern Smoke, conçue avec tout ce que cette partie des Etats-Unis comptait de rappeurs en vue : T.I, Ludacris, Pastor Troy, Master P, Lil Wayne, Juvenile, Young Buck, Three 6 Mafia, Slim Thug, Chamillionaire et Pitbull, entre autres, ainsi que Bun B, l'autre UGK (DJ Smallz serait aussi, pour la petite histoire, celui avec lequel Drake sortirait sa toute première mixtape, bien avant la célébrité). Le projet avec Pimp C s'inscrirait dans cette même collection, dont il serait le vingt-cinquième numéro.

Le rappeur livrait ici quelques titres propres, comme "Hold Up", avec Bun B et Paul Wall. Il s'exprimait aussi sur les titres des autres, par exemple le "I'm 'n Luv (wit a Stripper)" de T-Pain. Ou bien, les deux instigateurs de la mixtape procédaient au jeu inverse, en y insérant la reprise par T.I de "Front to Back", un vieux morceau d'UGK. Mais pour l'essentiel, l'objectif était de livrer une mixtape à l'ancienne, en sélectionnant les morceaux d'autres, en les remixant, et en y ajoutant des freestyles. Et dans ces domaines, conformément aux habitudes de DJ Smallz, les Sudistes étaient les plus représentés. On y trouvait Scarface, Juvenile, 8Ball & MJG, Lil Jon, Young Jeezy, Lil Wayne, Curren$y, B. G, Bubba Sparxxx, Lil Keke, Trae, Yo Gotti, etc. Et Pimp C conviait aussi ses protégés de Bâton-Rouge Webbie et Lil Boosie, avec lesquels il formait les V12 Boyz. Seuls Krayzie Bone et Fabolous venaient d'ailleurs, ainsi que les cousins californiens E-40, Too $hort et The Game.

Cette édition serait l'un des Southern Smoke les plus remarqués, principalement pour des raisons de timing. En plus d'être le premier projet depuis la prison d'un Pimp C désormais panthéonisé (qui soldait ses comptes sur "Hold Up", en lançant un "je reviens de la mort, baise le juge, baise le procureur, et baise ta mère les flics"), cette mixtape riche et réussie intervenait au sommet de l'invasion sudiste que subissait alors le rap américain. En invitant certains à s'approprier les titres des autres, comme Slim Thug avec le "Poppin' My Collar" de la Three 6 Mafia, il unifiait ses styles très variés, des rythmes bondissants d'Atlanta ou de la Nouvelle-Orléans, aux refrains screwed du Texas. Il livrait un échantillon éloquent et représentatif de la puissance et de la diversité de scènes alors en plein triomphe.

Vos 5 albums / mixtapes 2006

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2006. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet