Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MPA WICCED - Blue Diamond

, 23:01 - Lien permanent

Vous connaissez tous MPA Wicced, pour l'avoir entendu au moins une fois, sur l'une des sorties clé de l'année 2014, le The Tour, Part 1 du Rich Gang. Il figurait en effet sur le dernier titre bonus de ce projet, un plaisant "Who's On Top", qui remontait en fait à 2011 et au I Came From Nothing 2 du phénomène rap de la décennie, Young Thug. L'an passé, on a pu l'entendre également sur plusieurs des mixtapes sorties à l'arrache par Gucci Mane, par exemple Brick Factory, Volume One. Enfin, comme son nom l'indique, le rappeur est un membre du collectif MPA (pour "Money, Pounds, Ammunition"), et donc un protégé d'une autre figure éminente de la scène post-trap déglinguée d'Atlanta, PeeWee Longway.

MPA WICCED - Blue Diamond

Autoproduit :: 2015 :: télécharger cette mixtape

Adepte d'un style rappé-chanté dans la lignée de Future et de Rich Homie Quan, MPA Wicced aurait pu être pris jusqu'ici pour un second couteau, un faire-valoir. Cependant, en tout début d'année 2015, il a sorti coup sur coup deux mixtapes fort intéressantes. In The Mean Time, où il s'exprime quasiment seul, est peut-être sa plus personnelle, son véritable manifeste. Mais pour qui souhaite une transition en douceur vers ce rappeur, Blue Diamond est la meilleure introduction. Sur cette sortie aux airs de compilation, MPA Wicced y enchaine des collaborations passées avec d'autres rappeurs d'Atlanta, plus familiers à nos oreilles, parmi lesquels presque tous les gens précités, plus Young Dolph, Migos (au complet, puis avec Quavo seul), Jose Guapo, un autre MPA, Duke, et un moins illustre Dat Boi Dad.

En fait, Blue Diamond est quasiment un disque de Gucci Mane et de Young Thug, featuring MPA Wicced. Très présents ici, ces derniers font le show, notamment Thugga, avec ce "Warrior" tout en guitares et en bizarreries électroniques, les chantonnements de "Hurt Nobody" et cette perle qu'est "Sub Zero". Ailleurs, un titre comme "Customer" est aussi, en premier lieu, du pur Migos, avec l'éternel numéro de dealers débilos du trio et ses répétitions hypnotiques d'un seul et même mot, le tout déclamé sur un beat de Zaytoven. Même chose pour le presque chanté "Process", d'abord et avant tout un morceau de Rich Homie Quan.

Mais l'intérêt de Blue Diamond ne se limite pas aux prestations des invités. MPA Wicced s'y distingue aussi. Il tient la dragée haute à Young Thug sur "Umm Humm", sur une instru ratchet typique de DJ Mustard, et sur "I Can't be your Man". Et il assure en solo, comme sur l'original "Love Sister", un rap-chant sous auto-tune soutenu par une instrumentation de type cloud et des voix screwed. Ailleurs, le rappeur s'illustre sur le mélodique "I Remember", sur le jeu à deux de "Major Label", avec Dat Boi Dad, et sur le tourbillonnant "Playin' wit' a Check", où il fait étalage de ses propres fantaisies lyricales. Ces trois morceaux sont en fait tellement bons que le rappeur les a inclus aussi à In The Mean Time, une mixtape à laquelle il faudra goûter aussi, une fois familiarisés avec le bonhomme.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet