Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

CUT CHEMIST MEETS SHORTKUT - Live At the Future Primitive Sound Session

, 11:05 - Lien permanent

Le Live at the Future Primitive Sound Session est l'un des albums qui, à la fin des années 90, a contribué à révéler au grand jour le mouvement turntablist. Enregistré live en 1997, à San Francisco, par deux DJs phare de la scène californienne, il avait été disponible l'année suivante sous la forme d'un vrai disque, à une époque où les cassettes étaient le format privilégié pour ce genre de sorties, et il avait profité de la relative notoriété de l'un de ses instigateurs.

CUT CHEMIST MEETS SHORTKUT - Live At the Future Primitive Sound Session

Future Primitive Sound :: 1998 :: acheter ce disque

Lucas MacFadden, alias Cut Chemist, s'était illustré avec plusieurs groupes déjà. Au sein d'Unity Committee, puis des Jurassic 5, le groupe le plus en vue du riche underground californien en cette fin de décennie 90, et en tant que membre d'Ozomatli, un combo de sept musiciens adeptes d'escapades multi-genres et d'inspiration très latine. Aussi, il était un collaborateur régulier de DJ Shadow, dont le renom avait alors largement débordé de la scène West Coast Underground. Quant à Jonathan Cruz, alias Shortkut, s'il était moins exposé que son collègue, il n'en était pas moins l'un des éléments centraux du turntablism, ayant appartenu au fil du temps à chacun des trois groupes fondamentaux de la scène DJ californienne, les Beat Junkies, les Invisibl Skratch Piklz et Triple Threat.

Livré en commun par ces deux virtuoses des platines, ce disque jalon qu'était le Live At the Future Primitive Sound Session brillait par quelques titres d'anthologie. L'un d'eux était un remix astucieux de la "Number Song" de DJ Shadow, agrémenté, en plus de scratches endiablés, d'un beatboxing postillonnant et d'extraits du "Make Em' Clap To This" d'Eric B et Rakim. Un autre était le très ludique "Lesson 6: The Lecture", également présent sur le premier EP de Jurassic 5, une suite au "Lesson 4: The Radio" déjà proposé par Cut Chemist quand il faisait partie d'Unity Committee, lui-même un clin d'œil aux "Lessons 1-3" de Double Dee et Steinski, précurseurs du mouvement turntablist dans les années 80. "Ready on the Right", quant à lui, maltraitait de manière jouissive l'excellent "Feelin' It" des Ultramagnetic MCs, et "You Don't Stop" apportait une ambiance atmosphérique à quelques mots chipés chez les Beastie Boys.

Ces titres sortaient du lot, mais c'était tout l'album qui valait le détour. Avec lui, les deux DJs nous offraient ce qu'il fallait de scratches effrénés, sans pour autant en abuser, sans que ça vire à la démonstration. L'arrimage à la tradition hip-hop était ferme et constant, via une saveur délicieusement old school et le recyclage de classiques à la "Planet Rock", mais Shortkut et Cut Chemist excellaient aussi à tirer profit de standards ou d'obscurités issus d'autres genres, en majorité le vaste patrimoine des musiques black. L'atout du disque, c'était aussi d'avoir la consistance d'un vrai album, sans trahir le caractère fondamentalement festif du turntablism (le mot "party" était cité plusieurs fois), sans perdre quoi que ce soit de la spontanéité d'un style qui a toujours été, avant tout, un exercice live.

Vos 5 albums / mixtapes 1998

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 1998. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet