Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

ZMONEY - Rich B4 Rap

, 18:10 - Lien permanent

Si l'on examine de près les rappeurs placés sous le feu des projecteurs en 2013, on remarque que beaucoup, de Chief Keef à Chance the Rapper, proviennent de Chicago. On observe aussi que certains autres personnages en vue aiment à se présenter comme des types bizarres et dérangés. Rien de plus logique donc, si ZMoney, qui cumule les deux caractéristiques, a gagné sa place parmi les hommes de l'année. Issu lui aussi de la Windy City, le jeune rappeur affiche un goût certain pour les comptines post-trap déglinguées, comme l'illustre son titre emblématique, "Regular", une rengaine irrésistible illustrée par une vidéo où notre homme s'affiche avec ses potes, arborant sur le front un sparadrap très seyant.

ZMONEY - Rich B4 Rap

4everpaid Entertainment :: 2013 :: télécharger cette mixtape

Le grand moment de ZMoney a été le 29 juin. Ce jour là, le rappeur de West Side Chicago a sorti deux mixtapes d'un coup, Heroin Musik et Rich B4 Rap, toutes deux avec DJ Hustlenomics. A l'instar de ses voisins de la scène drill, il a proposé alors une relecture du trap rap d'Atlanta, un rap déclamé à la manière de ritournelles, obsédé par la coke, l'argent et la richesse (comme le laissait présager son pseudo), ainsi que par l'usage de son phallus. Mais là où les Chief Keef, King Louie et autres donnent dans un phrasé mordant, forcé et agressif, celui-ci, malgré les sons de détonation qui parsèment ses morceaux, privilégie l'humour et un ton détaché. Avec lui, la parenté avec Gucci Mane est encore plus évidente, dès l'ouverture même de Rich B4 Rap, qui commence avec la rime simple d'un "I got clothes, I got hoes" déclamée avec désinvolture, dans le plus pur style Guwop.

Cette mixtape, Rich B4 Rap, est la plus convaincante des deux. Parce qu'elle contient l'excellent "Regular", en grand partie, mais pas seulement. Bâti selon le même principe, sur la répétition et la déclinaison ad nauseam d'un même terme, mais sur un tempo plus lourd et plus lent, et en compagnie du rappeur Kevo, "Everything" lui est même supérieur. Ailleurs, sans égaler ces deux titres, ZMoney montre un talent certain pour les refrains et les petites mélodies accrocheuses, comme ce "Lets Get this Ho" entonné avec Yung Fresh, et rythmé par des sortes de steel drums sautillantes, ou le claironnant "Hustle Hard" avec Dre Hussle. Même si la mixtape, dans sa globalité, est très loin d'être irréprochable, même si ZMoney abuse parfois d'un vilain Auto-Tune, ces quelques titres aussi craquants que zinzins valent bien la peine de supporter les passages les plus douteux.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le samedi 28 décembre 2013, 22:32 par Doe

Vrai que derrière la bombe Regular, cette tape se laisse écouter sympathiquement, il n'y a pas trop de sons ignobles contrairement aux autres productions de Chicago. (à part les 2 derniers titres ptet)

Intéresssant le gars, à voir sur des meilleurs prods et plus personnalisées.
"Gucci Mane aka Gourou"

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet