Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

TECH N9NE - All 6's and 7's

, 22:46 - Lien permanent

"Tech ne deviendra jamais mainstream, c'est le mainstream qui deviendra Tech". Prononcés par l'exubérant rappeur de Kansas City sur "Love Me Tomorrow", ces mots ont été confirmés par le disque dont ce titre est issu. All 6's and 7's, en effet, a été l'album de la consécration pour Tech N9ne. Boosté par les déclarations d'un Lil Wayne, qui a prétendu ne rien souhaiter de plus que de collaborer avec lui, il a connu avec ce disque un succès critique et public sans précédent, et consacré des années d'une ascension lente mais irrésistible, effectuée en indépendant, à partir de son empire personnel, Strange Music.

TECH N9NE - All 6's and 7's

Strange Music :: 2011 :: acheter ce disque

Tech N9ne y est donc presque arrivé, et pourtant, il n'a pas changé. C'est le propos de ce "Love Me Tomorrow" où il invite ses fans à ne pas se détourner de lui, sous le seul prétexte de son succès. Et il a bien raison. All 6's and 7's, en effet, malgré une visibilité plus forte que jamais, est exactement comme ses albums précédents : comme toujours, le rappeur y affirme son flow versatile et expressif, sa voix de possédé qui porte, ses beats musclés et vigoureux, qui s'accommodent pourtant des chants et des mélodies. Il y confirme aussi son inclination pour les sonorités électroniques qui pulsent, comme son penchant affirmé pour le metal, en invitant les Deftones sur "If I Could", et en insérant des guitares mordantes sur "Worldwide Choppers" et "So Lonely".

Comme ses prédécesseurs, ce disque est dense. Il est gras, salé, sucré, à l'extrême limite du surplus. Surplus d'invités, notre homme ratissant large, conviant autant de stars et références d'aujourd'hui (B.o.B., Kendrick Lamar, Jay Rock, Yelawolf), d'hier (Lil Wayne, T-Pain), d'avant-hier (Snoop Dogg, Busta Rhymes) et de toujours (E-40), que de jeunes pousses et d'illustres inconnus, allant chercher des collaborateurs jusqu'au Danemark (U$O) et en Turquie (Ceza), et dénichant ses beats auprès d'une bonne dizaine de producteurs.

Surplus de fureur et de vitesse, avec ce rap toujours puissant et ce goût pour les flows supersoniques, célébré sur "Worldwide Choppers" par des spécialistes internationaux du genre, Twista en tête. Surplus de thèmes aussi, le rappeur nous parlant d'insanité mentale ("Am I a Psycho?"), d'amour pour la musique ("I Love Music"), de sexe ("Fuck Food", "Overtime", "Pornographic"), de sa maman ("Mama Nem"), et s'interrogeant sur son parcours ("Strangeland", "Promiseland"), sur son image ("Delusional"), sur son succès ("So Lonely"), en plus de se livrer aux rodomontades attendues ("He’s a Mental Giant").

Surplus de longueur, enfin, notre homme exploitant la longueur maximale d'un CD avec les 24 plages de ce disque, inclus 5 skits, pour une durée de plus de 76 minutes. Tech N9ne, cependant, doit être le seul rappeur capable de tenir aussi bien la distance. Qu'il nous offre des hymnes comme "Technicians", ou des titres moins imposants, il n'y a presque aucun temps mort sur All 6's and 7's. Avant la sortie de cet album, le rappeur avait prévenu : il avait déclaré vouloir en faire le plus grand et le plus dingue de ses disques. Et il n'est pas loin d'y être parvenu.

Vos 5 albums / mixtapes 2011

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2011. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet