Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

SIXTOO - Almost a Dot on the Map

, 22:52 - Lien permanent

The Psyche Years - 1996-2002

Au milieu des années 2000, Sixtoo, de son vrai nom Vaughn Robert Squire, ancien membre du groupe pionnier de la scène d'Halifax, le Hip Club Groove (il se faisait appeler alors C.L.S.C.A.R.R.), ex-comparse de Buck 65 au sein des Sebutones, franchissait un pas supplémentaire vers la notoriété internationale en signant un contrat chez les Anglais de Ninja Tune. Mais avant cela, en guise d'au revoir à l'époque où, référence de l'underground hip-hop, il était encore méconnu au dehors, le Sebutone nous proposait une compilation sur Vertical Form, le label anglais qui avait sorti son très bon album de 2003, Antagonist Survival Kit.

SIXTOO - Almost a Dot on the Map

Vertical Form :: 2004 :: acheter ce disque

Comme son nom l'indiquait, biographie sur la pochette à l'appui, The Psyche Years se voulait une rétrospective de la carrière de Sixtoo de 1996 à 2002. Mais c'était avant tout ses deux albums sortis chez Anticon, The Psyche Continuum (1999) et Songs I Hate (and Other People Moments) (2000), qui étaient représentés ici, avec 13 titres sur 21, le fondateur Progress (1997), The Psyche Intangible (1998) et quelques inédits se partageant le reste. Le meilleur de l'artiste n'était donc pas intégralement représenté, mais l'échantillon était représentatif.

Tout Sixtoo, en effet, est sur cette compilation. Celui des tueries qui entamaient Songs I Hate ("One World Lost" et "Grimey Inks the Moment"). Celui des titres sophistiqués en plusieurs mouvements, haletants, épuisants même, qui sont devenus sa marque de fabrique ("Work in Progress", l'excellent "Damage Control"). Celui des instrus lumineuses ("Alligator"). Celui des posse cuts avec les compères d'Halifax (Recyclone sur "Hanging from a Tree", Checklove, Nathan C, Papa Grand et Little T, le futur Tachichi, sur "No Gimmicks, No Chorus"). Et celui des morceaux beaux à pleurer, comme "Sultry" et son superbe violoncelle.

The Psyche Years montre Sixtoo tel qu'il fut durant ces 6 années, avant Ninja Tune, avant l'abandon du rap et les collaborations avec Godspeed You Black Emperor, Hadji Bakara de Wolf Parade et, carrément, Damo Suzuki de Can. Bien avant qu'il ne fasse table rase du passé en adoptant un nouveau pseudo, Speakerbruiser. Bien avant, aussi, ses productions occasionnelles pour le rappeur Isaiah Toothtaker, dans les années 2010. Cette compilation dévoilait un Sebutone qui, à l'opposé d'un Buck 65 attiré de plus en plus par le format "chanson", avait voulu explorer plus avant les chemins difficiles de l'abstraction. Plus sombre, il avait été le plus fidèle continuateur du rap opaque proposé autrefois par le duo.

Vos 5 albums / mixtapes 2004

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2004. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet