Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

NOLTO AND FACTOR - Red All Over

, 23:02 - Lien permanent

Dans les années 2000, Factor produisait des albums à tire larigot. C’était son mérite, mais c'était aussi son défaut. Le Canadien privilégiait parfois la quantité à la qualité. Il trouvait des boucles, il faisait des beats, mais il ne les peaufinait pas toujours comme le mériteraient les rappeurs souvent talentueux qu’il accompagnait. Red All Over cependant, l’un de ses quatre albums, pas moins, de 2005, se distinguait. Sur plusieurs de ses titres, Factor semblait transfiguré, il n'était plus ce vendeur de beats au mètre qu'il avait longtemps été.

NOLTO AND FACTOR - Red All Over

Side Road Records :: 2005 :: acheter ce disque

Si l'album était réussi, c'était grâce à son autre protagoniste. Comme ça, sur les photos, Nolto n'avait l’air de rien avec sa jolie tête de Blanc trop sage et sa coupe de cheveux à la Ramones. Ce n'était d’ailleurs pas un as du emceeing, un génie des mots, un adepte de l’exercice de style, du sens caché et des histoires à tiroir. Son style, caractérisé par des passages fréquents du rap au chant, était aussi lisse que celui de Factor. Ses récits étaient inspirés de sa vie de pauvre hère anonyme, ils parlaient de ses amourettes, de sa bonne ville de Saskatoon, du fait de n’être qu’un humble travailleur. Pourtant, Nolto touchait souvent juste avec ses tranches de vie. Les titres les plus convaincants étaient d’ailleurs ceux où il s’exprimait seul. Factor n’avait plus eu qu'à mettre tout cela en valeur.

Ce que le prolifique producteur n’avait pas toujours su proposer à des MCs venus de loin, il l’avait offert à son copain Nolto. Signe du soin apporté à ce disque, Red All Over était un concept album. Il se présentait comme un journal, dont chaque titre était une rubrique. Si les premiers titres étaient plaisants, les choses sérieuses ne commençaient qu'avec la plage 5 : "Business" était l’histoire rigolote d’une embrouille avec une fille et son lourdaud de mec sur une instrumentation indolente et un refrain aux faux airs de "Penny Lane". Sur le tout aussi excellent "Religion", Nolto s'éprenait de son ange gardien sur fond d’orgue. Sur "Help Wanted", il était question de la marchandisation de la société et une guitare dénichée par Factor soulignait habilement le propos.

Et ce n'était pas tout. Il y avait aussi de convaincantes chansons d’amour heureux ("Wedding Announcements") ou malheureux ("Personal Ads"), une autre sur l’expérience de la mort ("Obituaries"). Et puis, en compagnie de Soso, ce "Lifestyle / Entertainment" où il était question de ces échappatoires que sont l’alcool et le cinéma. Soient autant de réussites, qui faisaient oublier les quelques sons sans vie qu'avait longtemps affectionné Factor, et qui pointaient encore le bout de leur vilain nez, mais rarement, de manière tolérable.

Vos 5 albums / mixtapes 2005

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2005. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet