Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

NECRO - I Need Drugs

, 22:37 - Lien permanent

Producteur de Non-Phixion, Cage, Missing Linx et quelques autres, mais aussi MC, patron du label Psycho+Logical et vidéaste à ses heures, Necro a été l'une des figures de l'underground hip-hop new-yorkais, son bon-à-tout-faire sur-actif. Après plusieurs singles et EP's en son nom, de Get on your Knees (1998) à The Most Sadistic (1999), en passant par Cockroaches (1998), Necro avait proposé avec I Need Drugs une compilation de ses travaux, et l'occasion idéale pour plonger dans l'humour salace et le rap démonstratif de ce truculent personnage.

NECRO - I Need Drugs

Psycho+Logical :: 2000 :: acheter ce disque

Necro était en manque, donc. Et il devait être bien insatiable. Car à écouter cet album, il semblait en avoir déjà consommé bien plus que de raison, des drogues. Recourant à l'humour le plus direct et cru, le rappeur se cantonnait, mais avec frénésie, aux deux thèmes du sexe, version porno, et de la mort, version gore.

Côté Thanatos, "The Most Sadistic", "Your Fuckin' Head Split" et "You're Dead", trois titres issus d'un même maxi, ainsi que l'excellent orgue d'outre-tombe de "Burn the Groove to Death" prouvaient que le style horrorcore était toujours bien vivace. Côté Eros, le charmant "Get on your Knees" donnait le ton. Sur une musique accrocheuse bâtie autour d'un sample de Dionne Warwick qui proclamait "je me mettrais à genoux pour toi", l'esprit mal placé de Necro imaginait le genre de gâterie que la chanteuse soul, à genoux donc, était en mesure de lui prodiguer.

Sur ce premier album, le rappeur et producteur explorait à son comble, jusqu'à l'absurde, l'imagerie rap la plus scandaleuse. De manière extrême, mais drôle, il cultivait l'outrance, le pastiche et le détournement. Un autre exemple éclatant était le morceau éponyme de l'album, une reprise musicalement conforme à l'original de "I Need Love", le vieux tube de LL Cool J. Seules les paroles changeaient, Necro décrivant sur la même mélodie et de façon hilarante sa longue expérience, réelle ou supposée, de toutes les drogues imaginables.

L'album révélait d'autres surprises, notamment des morceaux plus expérimentaux, comme le dérangeant "Cockroaches". Quant aux titres de clôture, des freestyles radio (dont un enregistré lors de la célèbre émission de Bobbito Garcia), loin d'être du remplissage, ils se montraient tout aussi percutants que le reste d'I Need Drugs. Exemple avec un "WNYU 89.1 M-Mas Freestyle" éructé à Noël, où le rappeur signalait qu'en tant que Juif, il n'avait que faire de cette célébration, et entamait son rap par un élégant "nous vous souhaitons une joyeuse crucifixion, et un heureux Noël de merde". Necro, en fait, ne faisait jamais dans la finesse. Mais c'est précisément cela qui était bon.

Vos 5 albums / mixtapes 2000

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2000. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet