Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BACKBURNER - Heatwave

, 23:26 - Lien permanent

Thesis Sahib, Jesse Dangerously, Wordburglar, Johnny Hardcore, Ghettosocks, More Or Les, ou encore Timbuktu, Chokeules et Psybo de Toolshed. Voici des gens qui, sans être des stars du hip-hop, ont été souvent célébrés dans nos pages pour avoir proposé quelques disques remarquables sur les 10 ou 15 dernières années. Il leur a fallu du temps, cependant, pour sortir un album en commun. Ce n'est qu'en 2009 que tous ces rappeurs canadiens, avec l'aide d'Uncle Fes, Fresh Kils, Jay Bizzy, Beatmason, Frank Deluxe, Dexter Doolittle, Ambition, Manalive, Ginzu333 et Mister E, avec lesquels ils forment le collectif Backburner, se sont décidés à enregistrer ensemble cet Heatwave, sorti deux années plus tard.

BACKBURNER - Heatwave

Hand'Solo Records :: 2011 :: acheter ce disque

Vous comptez bien, ce méga-groupe compte pas moins de 19 membres. Avec un tel nombre, avec tant de nuances et de différences, du nerdcore de Jesse Dangerously à l'ego-trip canaille de Wordburglar, en passant par les raps bondissants de Toolshed et les chantonnements sous influence Project Blowed de Thesis Sahib, on aurait pu aboutir à une compilation brouillonne. Tous ces gens, cependant, partagent une philosophie commune, plus visible que jamais à présent qu'ils se produisent ensemble, et qui traverse le disque dans toute sa longueur.

Tous ces Canadiens cherchent, en marge des formes dominantes, à promouvoir un hip-hop hors du temps, à réunir en un seul package le meilleur de trois décennies de rap. Des années 80, ils ont conservé le côté ludique et bon esprit. Refrains entonnés en chœur et de manière enjoués ("Lifers", "Style Dumpsters", "Harms Way"), voire tout un titre comme "Freak Show Physics" (visez donc le flow old school de Sahib), témoignent de cet héritage. Aux 90's, ils ont emprunté la passion de la rime et des flows singuliers et complexes, tout comme le goût du sample et des scratches endiablés, et ils leur rendent hommage en citant à foison les vers d'à peu près tout ce que le classic rap new-yorkais a compté de rappeurs importants. Des années 2000, enfin, ils ont retenu cette volonté de casser les cadres et de se métisser, comme avec ces percussions au feeling "live" que l'on retrouve parfois, notamment sur les titres produits par Timbuktu, de Toolshed.

Et cette synthèse fonctionne bien. Nécessairement imparfait, Heatwave regorge toutefois de titres allègres et réjouissants à la bonne humeur contagieuse, portés par des rappeurs en verve, notamment un Wordburglar décidément en grande forme. Dans un monde parfait, un "Lifers" porté haut par ses cuivres, sa batterie et ses scratches, ainsi que cet "Heatwave" tout en orgue dégoulinant, seraient des hits internationaux. Et sans être aussi tubesque, "Phantom Ghost" n'est pas mal non plus, avec son beat façon vieux jeu vidéo, tout comme cet épique posse cut à 10 MCs qu'est "Showtime in 09", ou ce "Burn It Down" qui parodie le rap indé dystopique à la Company Flow. Ces titres, pourtant, n'atteindront jamais que les happy few, par malheur ; à moins que ce ne soit plutôt par chance.

Vos 5 albums / mixtapes 2011

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2011. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet