Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

GUCCI MANE - Trap Back

, 22:53 - Lien permanent

Il faut avoir du courage pour suivre le rythme et écouter avec persévérance ces innombrables mixtapes que Gucci Mane sort à tire-larigot depuis maintenant près de 8 ans. Tenez, le temps de faire le tour de ce Trap Back, et la brute d'Atlanta en a déjà mis deux autres en route (I'm Up et Trap God, pour ne pas les nommer). Ca va si vite que même un site d'acharnés comme Discogs peine à maintenir sa liste à jour. Cette sortie là, cependant, la toute première que Radric Davis ait sortie en 2012, mérite d'être distinguée du lot.

GUCCI MANE & DJ HOLIDAY - Trap Back

1017 Brick Squad :: 2012 :: guccimaneonline.com
acheter le disque :: télécharger la mixtape

Le titre annonce un come-back, un retour tonitruant aux fondamentaux du rappeur et de son trap rap. Et de fait, c'est exactement cela. Depuis son ascension rapide et une année 2009 qui a semblé le grand moment de sa carrière, Gucci Mane s'était perdu toujours plus dans ses démêlés avec la justice, franchissant un cap en 2011, avec une condamnation à aller en hôpital psychiatrique, en plus d'une autre, plus habituelle, pour la prison. Ses sorties aussi accusaient le coup, notamment BAYTL, un disque hasardeux avec V-Nasty, une rappeuse blanche dans le style et de l'entourage de Kreayshawn.

Mais avec ce solide Trap Back, on est de retour sur de bons rails (de coke). Cette mixtape n'est rien d'autre que très convaincante, à moins bien sûr d'avoir encore des réflexes de vierge effarouchée face à l'insolence de ce rappeur qui affiche sa réussite par l'aisance matérielle et en se pavanant avec une fille blanche ("In Love With a White Girl"), ou à l'écoute de ces propos où il n'est question que de consommation et de vente de drogue, le rappeur comparant notamment la douce profession de dealer à celle de Père Noël ("North Pole").

Le tout premier atout de cette mixtape, ce sont les sons et la production. Ce "Back in ‘95" où le rappeur revient sur son passé de petite frappe est à point, avec la ritournelle synthétique sautillante de Sonny Digital. Les instrus façon film d'horreur de Drumma Boy sur "Thank You" et "Sometimes" font mouche, également, tout autant que les beats haletants de "Chicken Room" et de "Club Hoppin'", et celui, virevoltant, de "Okay with Me".

Mais Gucci Mane, dont on a pourtant souvent contesté les qualités au micro et critiqué son recours systématiques à des rimes simples, joue également sa part. C'est bien senti quand il passe brièvement au double time sur "Back in ‘95". Ca l'est encore quand, le flow d'abord endolori de "Quiet" gagne progressivement en vigueur, en diapason avec la musique. Et quel autre rappeur pourrait donner une telle saveur à la rengaine cramée du jeu Tetris ("Get It Back") ?

Et si l'on ajoute à cela ce qu'il faut d'invités, des attendus Waka Flocka, Yo Gotti et Rocko, aux rappeurs du moment Future et 2 Chainz, en passant par Jadakiss, on aboutit à la meilleure tape de Gucci Mane depuis longtemps, une qui s'écoute sans peine ou presque d'un bout à l'autre, l'une des plus notables de l'année.

Vos 5 albums / mixtapes 2012

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2012. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le jeudi 13 septembre 2012, 10:17 par Lex_lugor

Juste pour faire le mec chiant mais Trap God est pas sorti encore.
Sinon, j'adore cette tape.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet