Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

, 23:22 - Lien permanent

SpaceGhostPurrp ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt. L'arrivée de la tête de proue du Raider Klan chez 4AD et la relativement bonne couverture médiatique offerte à son Mysterious Phonk ne devraient pas, en effet, nous faire oublier ses comparses. Car en 2012, comme l'année précédente, les autres membres du collectif ont continué à assurer avec leurs mixtapes gratuites sorties à l'arrache. Ainsi, par exemple, de Grandmilly avec ce Bandanaz & Black Magic (euh, pardon, Bvndvnvz ▲ Blvck Mvgic...) riche en temps forts.

GRANDMILLY - Bandanaz & Black Magic

Autoproduit :: 2012 :: télécharger cette mixtape

On a beaucoup glosé sur l'influence du Memphis circa 1995 sur le Raider Klan. Celle-ci est visible et considérable. Mais au-delà, comme l'indiquent les titres de certaines de leurs mixtapes, c'est à peu près toutes les scènes rap des années 90 qui ont influencé le collectif. Groupe postmoderne ultime, regroupant des gens de toutes régions (Floride, Virginie, Houston, Seattle ou, pour de bon, Memphis), il recycle à l'envie tout ce que cette décennie bénie a pu produire (rap à la Three 6 Mafia ou à la Bone Thugs, g-funk, effets screwed & chopped, etc.) pour en faire une musique qui colle parfaitement aux années 2010.

Enfin tout… Non pas tout à fait. Souvent, au revivalisme à la sauce Klvn, il manque le plus évident : le boom bap, le classic rap new-yorkais. Grandmilly, cependant, répare cet oubli. Etabli lui-même à Long Island, devant son pseudonyme de Grand Puba, de Brand Nubian, dont il est grand fan, celui dont le vrai nom est Aaron Miller s'emploie à parer son hip-hop gothique et lo-fi, produit et rappé essentiellement par lui, d'une touche new-yorkaise.

Sur Bandanaz & Black Magic, on reste globalement dans l'ambiance noire et morbide prisée par le collectif, et d'autres influences s'entendent (DJ Screw, encore et toujours, sur My Goddess, ou Cypress Hill, dont "Kill a Man" est une relecture). Mais Grandmilly sait jouer aussi du sample soulful, du couple piano et violon, des petites boucles jazzy, voire d'interludes ("Tales from the Hood"), qui sentent tous bon le rap de thug et des rues froides d'autrefois.

Dans cet esprit, se distinguent les voix accélérées et le piano lancinant d'un "90s Baby" parsemé de cliquetis d'armes, un enlevé "See You in Hell" tout en délicieux parasites sonores, et surtout, le plus new-yorkais des titres, un somptueux "Black Magic", produit par Recycled Sounds. En dehors de ces tours de force, la mixtape pâtit certes des défauts habituels, qualité sonore discutable et plages bouche-trous. Elle n'en est pas moins l'une des productions Raider Klan les plus intrigantes de 2012, quelque part entre l'album de SpaceGhostPurrp et les sorties diverses des Propr Boyz ou de Lil Ugly Mane.

Vos 5 albums / mixtapes 2012

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2012. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mardi 8 janvier 2013, 10:53 par ArK

Merci car quel plaisir d'écouter de nouvelles sorties de qualité du Raider Klan. Le Mista Thug Isolation de Lil Ugly Mane avait été une formidable découverte, un cran au dessus des Spaceghostpurpp (qui étaient eux mêmes assez jouissifs). Celui-ci joue sur un registre assez différent tout en gardant cette patte propre, cette originalité particulière. En espérant que le Propr Boyz soit tout aussi intéressant...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet