Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

C.V.E. - Not Like Those

, 23:12 - Lien permanent

Des années que C.V.E. n'honorait pas ses promesses, que ces MCs californiens virtuoses au coeur du Project Blowed et du collectif Afterlife, bourrés plus que quiconque de talent, au-dessus de n'importe quel autre rappeur, nous pondaient des CD-R mal fichus, mal assemblés, tout pleins de beats pourris. Près de deux décennies pendant lesquelles le groupe a été, sans doute, l'un des grands gâchis de l'histoire du rap. Et pendant ce temps, à l'autre extrémité des Etats-Unis, le label Milled Pavement, le cousin East Coast d'Anticon, proposait des tas de disques plein d'idées, de concepts et de bonne volonté, mais souvent bien trop vaseux.

C.V.E. - Not Like Those

Milled Pavement :: 2010 :: riddlore.blogspot.fr :: acheter cet album

Il suffisait donc de marier le meilleur des deux mondes, de ces deux pôles presque contraires de l'immense galaxie du rap indépendant, les Blacks Californiens et les Blancs du Maine, pour qu'enfin nos amis de Chillin' Villain Empire bénéficient d'un traitement à l'honneur de leur incroyable aisance verbale. Car Not Like Those, c'est enfin ça : le grand disque que plus personne n'attendait, plus de 15 ans après que la compilation Project Blowed nous les ait révélés. Un album où, plus que jamais, Riddlore et NgaFsh virevoltent au micro, mais avec une production solide et digne de ce nom, signée par Ridd lui-même et quelques autres (Boss Sick, Pterodactyl, Redworm, Unstable, Wassif et Xczircles des Escape Artists).

Pour l'essentiel, c'est toujours du C.V.E., soit un grand carambolage entre les flows hypersoniques, les glissements du rap au chant et la liberté formelle caractéristiques du Project Blowed, un mordant et une posture racaille héritée du gangsta local, des ego-trips comme on n'en entend jamais ("My mother couldn't abort me, that's my story", sur "Your Choice"), quelques accents bounce ("CV Rockz"), voire R&B (un chant féminin sur "Party Shake"), pile poil entre la démagogie délectable du hip-hop du Sud, avec ces pincées de synthé cheap, et ces expériences qui ont fait du Blowed les parrains des petits Blancs du rap indé.

Et pour que rien ne manque, Not Like Those compte quelques tubes, ce "Pressure" enlevé, cet "I Am Heat" aux mêmes sons synthétiques, doublé de guitares agressives, de percussions tribales et rappé pour partie en Espagnol, ainsi, sur le même tempo, dans les mêmes tons, qu'un éclatant "Hazerdous Material", nouvelle démonstration, entrecoupée de chants, d'un phrasé frénétique et saccadé.

Finalement, nous n'aurons qu'un regret à propos de ce nouvel album : qu'il n'existe à ce jour qu'en version digitale, peut-être même en CD-R, mais pas en version régulière. Le monde cruel de la musique est décidément bien mal fichu.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet