Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

METHOD MAN - Tical

, 22:28 - Lien permanent

Method Man a été la première star issue du Wu-Tang. Le premier album du groupe lui avait déjà bien préparé le terrain, en lui consacrant un morceau ("M.E.T.H.O.D. Man") et en lui laissant le soin d'entonner le refrain de son titre le plus mémorable ("C.R.E.A.M."). Par la suite, fin 1994, il avait eu l'honneur d'inaugurer la première salve d'albums solo lancée par le collectif. Son phrasé, sa voix chaude et éraillée, et son personnage, partagé entre une face menaçante, et une autre, plus bonhomme, celle d'un brave type qui aurait fumé trop de marijuana, avaient tôt fait de conquérir le cœur des fans et des foules. Ajouté à cela un duo avec Mary J. Blige, et tout était plié. Le succès ne pouvait que lui tendre les bras.

METHOD MAN - Tical

Def Jam :: 1994 :: acheter ce disque

Pourtant, si Tical est l'album solo du Wu qui a le mieux marché, et qu'il est devenu disque de platine, il n'était pas démagogique. OK, il y avait les roucoulades de Mary J. Blige et les paroles très love de cet "I'll Be There for You/You're All I Need to Get By". Cependant, vous en connaissez beaucoup du R&B qui sonne aussi malsain que ce remix signé par le RZA ? Et que dire de la version originale, sombre et minimaliste à souhait, et dépourvue de la moindre chanteuse ?

Cette version, plus hardcore, est au diapason du reste de l'album : sèche, minimale et perturbante, dans la continuité absolue du très rêche Enter the Wu-Tang. L'album commence d'ailleurs où celui d'avant s'était arrêté, avec un fond cinématographique et des extraits de films de kung-fu. Produit intégralement par RZA, il en consacre la formule, avec ses voix soul malmenées ("Biscuits"), ses pianos implacables ("What the Blood Clot"), ses rythmes lourds et martiaux ("P.L.O. Style"), ses basses étouffantes. Comme tous les premiers albums solo du Clan, il démontrait aussi une unité de ton rare, il était tenu par un concept unificateur. Bref, il avait ce côté "vrai album" qui n'aura intéressé à ce point le hip-hop, avant tout un genre à singles, qu'au cours de la décennie 90.

Aussi noir et obtus que la pochette, il était presque étonnant que Tical ait à ce point connu le succès. Qu'est-ce qui avait traversé l'Amérique des années 90 pour qu'elle s'entiche d'un tel disque, aussi bancal et ténébreux, dédié en grande partie, et jusque dans le titre, à célébrer des substances illicites ? Est-ce que c'est parce qu'il était d'une qualité exceptionnelle qu'il a connu ce succès ?

Non, même pas. Car s'il est un must-have, Tical est le plus faible des cinq premiers solos du Wu-Tang Clan. Il contenait son quota de bons titres, à commencer par l'introductif et oppressant "Tical", par ce "Bring the Pain" qui tirait sur le dancehall, par ce sommet d'agression et d'étrangeté à la Wu qu'était "Mr. Sandman", et par "All I Need". Mais il avait aussi de nombreux creux, dont un single douteux, ce "Release Yo' Self" où la chanteuse Blue Raspberry tournait "I Will Survive" à sa sauce. Ce disque n'avait pas l'éclat et l'excellence des solos d'après, il était terne. Contrairement à eux, il ne renouvelait pas l'arsenal du Clan, il ne le réinventait pas. Il ne faisait qu'en décliner la première mouture.

Et c'est peut-être cela, cette parenté prononcée avec Enter the Wu-Tang, qui explique pourquoi ce Wu-là a marché plus que les autres. Avec un personnage cartoonesque à souhait et, accessoirement excellent rappeur, Tical est venu cueillir les fruits plantés un peu plus d'un an auparavant par le premier album du Clan, dont il n'est, dans l'ensemble, qu'une sympathique mais pâle réplique.

Vos 5 albums / mixtapes 1994

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 1994. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le samedi 8 mai 2010, 18:19 par Lebowski

"Car s'il reste un must-have, Tical est le plus faible des cinq premiers solos du Clan"

clairement, même constat

pour lancer "l'empire" Wu-Tang il était obligé que Method Man sorte le premier solo post Enter the Wu, il fallait la suite de M.E.T.H.O.D Man. c'est ce que sous-entend ton premier paragraphe d'ailleurs.

2. Le mercredi 9 juin 2010, 17:16 par namor

t'es dur là quand même! je le trouve tout à fait honorable ce disque, je pense qu'il faut prendre tous les premiers solos du Wu comme un ensemble exprimant les différentes facettes d'une même entité, difficile du coup d'en faire ressortir une du lot...et puis vu ses prods suivantes, je continue à m'en contenter de ce Tical! :)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet