Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DALEK - Gutter Tactics

, 22:09 - Lien permanent

Soyons honnête. Dälek a beau être qualifié souvent de groupe avant-gardiste et expérimental, porter haut le flambeau d’un "avant-hop" plutôt éteint ces derniers temps, nous proposer un rappeur qui sait stopper ses bavardages pour laisser s'exprimer la musique, jouer des dissonances, flatter les petits Blancs middle class que nous sommes en métissant son rap et en l’ouvrant à d’autres horizons (cf. la collaboration avec Faust), il n’a jamais vraiment donné dans la subtilité.

DALEK - Gutter Tactics

Ipecac :: 2009 :: acheter ce disque

Car qu’entend-on sur chaque album, sinon de légères variantes d’une seule et même formule ? Dälek, c’est systématiquement un regard sombre sur la marche du monde et des plaintes convenues sur l’état déplorable du hip-hop ("We Lost Sight"). C’est aussi et toujours ce mur du son, cette musique implacable, lourde et poussée à plein volume, dont Black Sabbath a autrefois fourni l’archétype, mais convertie au rap et enrichie par des réminiscences de My Bloody Valentine, du Bomb Squad et des versants les plus bruyants des musiques électroniques, voire d’Isis, ces compagnons de label experts eux aussi dans l'agression des tympans.

A l’image des paroles qui ouvrent le disque, un sermon du révérend Jeremiah Wright qui s’attaque sans gants à une Amérique blanche agressive et impérialiste ("Blessed Are They Who Bashed Your Children’s Heads Against a Rock"), il y a quelque chose de simpliste et d'attendu dans la pose de Dälek. Leur musique, cependant, est toujours éloquente. Ce terrorisme sonore semble facile à mettre en œuvre, mais comme tous ces autres genres rouleau-compresseur et adeptes du terrorisme sonore, death metal, punk hardcore, gabber ou indus, il est difficile de ne pas être submergé, il serait mensonger de se déclarer "pas impressionné" par l’énergie considérable déployée sur "Armed with Krylon" et sur "Gutter Tactics", ou par le carillonnant puis pesant "Street Diction", apothéose de ce nouvel album.

Et puis aussi, même si les ingrédients de base sont restés strictement les mêmes, la recette a un peu évolué. Elle s’est diversifiée depuis le compact et monolithique Absence, ce disque mastoc qui nous livrait la quintessence du style Dälek. Ce nouvel album prolonge plutôt l’expérience menée avec son prédécesseur, ce très bon Abandoned Language qui sonnait plus ouvert, varié et respirable, toutes proportions gardées. Avec Gutter Tactics, le mastodonte Dälek se dégrossit un peu, quand il ralentit peu à peu le tempo de "Who Medgar Evers Was…", quand il se contente d’un rythme lent parsemé de multiples détails ("Atypical Stereotype"), ou quand il retient avec adresse de fortes envies de crescendo ("2012").

Mais ce Gutter Tactics demeure toutefois deux ou trois crans au-dessous des deux grands albums qui l’ont précédé. Car une formule, aussi marquante et efficace soit-elle, finit toujours, fatalement, par s’émousser et par paraître moins neuve.

Vos 5 albums / mixtapes 2009

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2009. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le lundi 6 avril 2009, 16:39 par LE DEST

100% d'accord avec cette chronique.

2. Le jeudi 9 avril 2009, 23:21 par Lebowski

d'accord avec ton analyse

comme je disais sur le board, street diction et no question c'est du très bon Dalëk, le reste, c'est du Dalëk. J'aime bien mais absence, abandonned language et les unreleased restent au dessus chez moi

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet