Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BUSDRIVER - Glaz'art - 6 mai 2009

, 22:26 - Lien permanent

Busdriver a tout pour lui : des idées larges, une musique capable de toutes les audaces, des productions nettement meilleures que par le passé, un phrasé de dingue dans la plus pure lignée du Project Blowed, une gueule d'Afro-Américain intello à lunettes qu'on retient. Des premiers CD-R tout pourris qu'une poignée d'initiés se partageaient tout en les survalorisant, à ses disques chez Mush, Big Dada et Epitaph, il a accompli un petit bout de chemin que beaucoup d'artistes issus comme lui du West Coast Underground auraient bien raison de lui envier. Qui plus est, il semble avoir gagné un petit public tout acquis à sa cause, comme l'a prouvé ce contingent de groupies en folie qui se sont pressés ce soir à Glaz'art, bougeant, dansant, criant, levant les bras au moindre geste de notre Californien.

BUSDRIVER - Glaz'art - 6 mai 2009

Et pourtant, rendons-nous à l'évidence, nous autres, qui y avons cru assez longtemps pour, ce jour encore, être les partenaires de cette nouvelle soirée Növö Hip Hop : c'était franchement pas bien. Rien, ce soir, n'était à mettre au crédit du rappeur. Peut-être quelques légers moments de frisson quand il s'est lancé dans ses titres les plus anciens, au premier rang desquels l'inaltérable "Imaginery Places". Mais sinon, rien qu'un son pourri et cacophonique, des allers-et-retours tue-l'amour entre le public et ses machines, des titres technoïdes dont un rap et un jeu de scène brouillons détruisent le semblant d'efficacité, des gesticulations incessantes et épuisantes, sans moment, sans ménagement, sans chorégraphie.

Cela devient même cruel quand Busdriver fait monter sur scène son compère Riddlore (celui-ci semble être de toutes les fêtes parisiennes ces jours ci), tant le contraste est saisissant. Celui-ci bouge moins, il reste planté devant le public, le regard jeté droit devant. Mais sa présence et son flow sont suffisants pour rendre ces deux minutes d'intervention cent fois plus passionnantes que tout le foin de notre ami le conducteur de bus. Car rien d'autre ce soir n'est venu lui sauver la mise, et surtout pas ces tout nouveaux titres criards et creux, parmi lesquels ce navrant "Me-Time", où le rappeur cherche à nous refaire le même coup qu'avec "Imaginary Places", en troquant cette fois la "Badinerie" de Bach contre la "Marche Turque" de Mozart. Malheureusement, le réchauffé, ça n'a jamais été très bon.

Car "Imaginary Places", tout de même, ça remonte à près de dix ans maintenant. Et au fait, qu'est-ce qu'il disait ton vieux t-shirt, Busdriver ? "Sorry, underground hip-hop happened ten years ago" ? Que l'underground hip-hop avait eu lieu une décennie avant qu'on ne le célèbre ? Oui, ça on le savait déjà. Mais ce que tu nous as confirmé ce soir, c'est qu'on pourrait tout aussi bien y remplacer les mots "underground hip hop" par "Busdriver". Ca n'en serait que plus pertinent.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le lundi 27 avril 2009, 01:06 par vhf

J'ai vu Busdriver et Jonaz le 17.04 donc y'a une semaine, et je me réjouis bien de savoir ce que vous en penserez! :)
Toute bonne tournée j'ai trouvé, autant Jonas que Busdriver!

2. Le jeudi 21 mai 2009, 19:59 par Jude Hananus

Les plats en sauce sont meilleurs réchauffés.

3. Le mercredi 27 mai 2009, 14:37 par georges pop

en même temps la vraie sauce c'est 90 secondes montre en main, enfin chez moi en tout cas

sans regret sinon
il a joué de nouveaux morceaux non ?

4. Le mercredi 10 juin 2009, 18:38 par codotusylv

Je veux bien répondre à ta question, mais pour info la réponse est dans l'article...

Sinon, oui, il en a joués, et ça ne donne pas une envie de folle de découvrir son nouvel album, malheureusement.

Et oui, Jude, bien d'accord, les plats en sauce sont meilleurs réchauffés. C'est là qu'on voit les limites de la métaphore.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet