Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

RAOUL SINIER - Brain Kitchen

, 22:05 - Lien permanent

Un peu surprenant ce dernier Ra (ou Raoul Sinier, plus exactement, depuis qu'il assume son vrai nom). Certes, la patte du graphiste et musicien est toujours reconnaissable. Il donne dans la même musique électronique sombre, orageuse, gothique même, dans les mêmes sons malmenés mais attractifs, il a le même goût pour les crescendos et autres progressions sonores, ce sont toujours les mêmes morceaux de hip-hop fondus, malaxés et perdus dans la masse. Compte-tenu de l'accrocheur "Huge Samurai Radish", le titre et EP qui avaient annoncé ce nouveau disque, il était d'ailleurs logique de s'attendre à une suite du très séduisant Wxfdswxc2 sorti l'an passé. Mais Brain Kitchen est d'un abord moins facile que son prédécesseur, sans savoir si cela vient d'une volonté délibérée, ou d'un manque d'inspiration, lequel serait logique vu la productivité conséquente de notre homme.

RAOUL SINIER - Brain Kitchen

Ad Noiseam :: 2008 :: raoulsinier.com :: acheter ce disque

Il y a toujours eu un côté rock'n'roll chez Raoul Sinier, une approche instinctive et directe qui a toujours rendu sa musique plus accessible que celle d'autres adorateurs du glitch et laborantins IDM. Mais sur ce disque, ce rock appeal est moins saillant, moins visible, si ce n'est par intermittences, quand le naturel revient au galop. Ses titres donnent parfois l'impression de vouloir partir dans de grandes envolées, comme autrefois, mais finissent presque toujours par se crasher, sans crier gare, sur un mur de bruits, par exemple quand l'embardée épique de "Solid Flesh" laisse place à la bouillie de voix et de crachats de "The Incredible Spitting Machine". Avec ces promesses de décollage non tenues, Brain Kitchen s'avère le plus rèche et le plus éprouvant des albums de Ra, comme si, renonçant aux petits tubes déguisés en terreurs électroniques auxquels il nous avait habitués, il avait voulu, cette fois, nous emmener pour de bon dans sa "brain kitchen", nous servir de la véritable cuisine électronique, du vrai jus de cerveau.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mardi 13 janvier 2009, 10:20 par popetienne

c'est cool que tu continues à le suivre Sylvain
et tu donnes envie
jamais écouter le moindre truc de lui
mais je le supporte comme le rat luciano
et Ra, si tu passes par là
en 2009 je te souhaite de la sortir ta bd !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet