Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MOLEMEN - Killing Fields

, 12:34 - Lien permanent

Les Molemen. Oui, ceux-là même. Les beatmakers de Chicago, ces caïds de la scène locale qui s'étaient distingués il y a près de dix ans en produisant à peu près tout ce qui bougeait en matière de hip-hop indé, d'Aesop Rock à Atmosphere, de MF Doom aux Sebutones, de Rubberoom à Stonghold. Malgré leur persistance, on avait fini par ne plus prêter garde à leurs innombrables CD-R instrumentaux ou aux sorties des albums de Vakill et Longshot, leurs protégés. Tout cela était devenu de l'histoire ancienne. Pourtant, il y a deux ans, PNS, Panik et Memo ont sorti Killing Fields, un album aujourd'hui distribué en France et qui s'inscrit dans la droite ligne de Ritual of the Molemen, leur album de 2001, très prisé par certains.

MOLEMEN - Killing Fields

Molemen Records :: 2006 :: acheter ce disque

Mis à part les gros calibres (Kool G Rap, Cormega, Littles, Hostyle de Screwball, Del the Funky Homosapien et Casual) exhibés sur cette dernière sortie, les deux albums sont en effet très comparables. Le trio a invité une palanquée de rappeurs de sa propre région (Mass Hysteria, JUICE, Vakill, Brother Ali, Rhymefest) ou d'autres horizons pour habiller ses sons, et ses beats ne s'écartent pas d'un boom bap plutôt ennuyeux aux thèmes guerriers, marqué par le souci d'entretenir le fantasme du "real hip hop" (cf. le commentaire sur le "Up to Par" de Panik). Mais ce rap de format classique n'exclut pas par intermittence quelques coups de génie.

Murs et Slug, par exemple, quand ils recommandent de fuir l'esprit compliqué des Terriennes et de chercher une copine outre-espace, sur des percussions originales et un beat plus léger que les autres sur ce disque, livrent avec "Alien Girlfriend" l'un des meilleurs titres de Felt. C'est aussi toujours un plaisir de retrouver Myka 9 au meilleur de son flow. Et sur "Scarlet Letter", les Hieroglyphics Del et Casual nous ramènent au temps béni de Third Eye Vision. Ces réussites et quelques autres, comme le "Life Sentence" offensif et tonitruant de Brother Ali ou l'instrumentation très soul et suave du "The Come Up" de JUICE, efficaces dans le genre, font tout l'intérêt du disque, valable sur une bonne moitié de sa longueur. Mais avec Killing Fields, on ignore toujours si les Molemen sont des producteurs essentiels, ou s'ils doivent tout à leurs invités et à leur carnet d'adresses.

Vos 5 albums / mixtapes 2006

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2006. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet