Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

LEXINGTON + WHATEVSKI - Customer Appreciation Day

, 22:14 - Lien permanent

Les gens de Hand'Solo Records savent pratiquer l'art du teasing. Plus de dix ans que ce label phare de la scène indie rap canadienne existe. Et pourtant, il aligne rarement plus d'une sortie par an. Alors forcément, à ce rythme, chaque nouveau disque est presque un événement, même quand il est le fait de quasi inconnus. En 2008, c'est au tour de Lexington et Whatevski de s'y coller. Comme il se doit, ces deux là viennent d'endroits improbables (Simon Lexington est de Winnipeg, Evgeniy Whatevski est un immigré russe) et se sont rencontrés dans un lieu tout aussi inattendu (Calgary) pour former autrefois un groupe répondant au doux nom de Jonny Sootentai, puis sortir un premier album ensemble en 2005, Over It, sur leur propre label, tout en fricotant avec quelques figures de la scène canadienne, comme Mcenroe, les Swollen Members ou Aalo Guha d'Imaginations Treetrunk.

LEXINGTON + WHATEVSKI - Customer Appreciation Day

Hand'Solo Records :: 2008 :: acheter ce disque :: télécharger ce disque

S'il fallait les comparer à d'autres artistes Hand'Solo, nos olibrius du jour seraient à rapprocher du rap mal élevé de Worldburglar plutôt que du hip-hop décalé d'Epic. C'est limpide sur cette pochette où s'exhibent gaillardement deux nibards peinturluré au nom des deux coupables. Le programme de ce second album, c'est violence, obscénités et humour, le tout déclamé avec énergie et une bonne dose de cynisme et de perspicacité. De leurs voix graves et graveleuses, nos deux rappeurs nous rappellent par exemple qu'il vaut mieux être mort pour devenir un héros ("Dead+Famous"), chronomètrent le temps qu'il faut pour massacrer une famille ("5 Min to Kill a Family of 4") et dévoilent les dessous de la vie de rappeur ("Rolemodel"). Mais ils ne se contentent pas seulement de renouveler ces genres anciens que sont le joke rap et l'horrorcore. Leurs voix et leurs phrasés de sales petits Blancs mal élevés ont du style, elles savent faire mouche, par exemple avec ce tube que pourrait être l'indélicat "Dick in Ya Drink". Leur musique a de la gueule, à l'image du brillant remix de "Good People" par Whatevski lui-même.

Certes, cet album n'est pas recommandé pour votre grand-mère, même si elle ne comprend pas un traitre mot d'Anglais. Aussi, ce disque est trop long, inégal, brinquebalant, mal fichu. Il ne s'agit, il faut dire, que d'une compilation de raretés et de b-sides qu'ils ont voulu sortir avant leur second véritable album, Preggers Can’t be Choosers, dont on peut espérer le meilleur. Mais si vous demandez encore à voir, vous pouvez toujours tester gratuitement cette sortie, puisqu'elle est disponible en téléchargement sur le site du label. Avant, peut-être, de l'acheter en version CD et complète, et de mirer en version non censurée les deux nichons pendouillants par lesquels ces deux lascars venus du froid se présentent à nous.

Vos 5 albums / mixtapes 2008

Désignez vos 5 albums ou mixtapes rap préférés de l'année 2008. Les résultats seront révélés plus tard, quand un quorum satisfaisant de votes sera atteint.

Album / Mixtape #01

Album / Mixtape #02

Album / Mixtape #03

Album / Mixtape #04

Album / Mixtape #05

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le vendredi 26 décembre 2008, 09:00 par frokost metal

découverte sympa;
l'un des deux MC me fait penser à Sage Francis.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet