Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

MC HOMELESS - Trapped Under an Ohio Sky

, 22:03 - Lien permanent

Il ne paie pas de mine MC SDF avec sa dégaine de blanc-bec, sa rhétorique anarchiste et son passif d'ancien bassiste grindcore. On en a vu passer des tonnes comme lui dans les tréfonds du rap indé. Pourtant, son Trapped Under an Ohio Sky mérite qu'on s'y attarde un brin.

DIY Bandit :: 2007 :: acheter ce disque

Il ne paie pas de mine MC SDF avec son pseudonyme débile, sa dégaine de blanc-bec, sa rhétorique d'anarchiste végétarien et conspirationniste, les scratches poussifs de DJ Shortrock qui inaugurent ce premier disque et son passif d'ancien bassiste dans un groupe de grindcore. A d'autres, on en a vu passer des tonnes comme lui dans les tréfonds du rap indé. Tout cela n'a rien d'engageant. Et pourtant, malgré tout, il y a de bonnes choses sur ce Trapped Under an Ohio Sky.

Intitulé ainsi parce que le rappeur n'a jamais réussi à oublier les cieux déprimants de son Midwest d'origine, en dépit de sa migration sous le soleil californien, le premier album hip hop sorti par DIY Bandits est loin d'être rasoir. Peut-être est-ce le ton enjoué de la plupart des titres présents. Peut-être est-ce ce flow beaucoup plus varié qu'on ne pouvait s'y attendre avec cet exercice double-time ("Cannot Say") et cette diction sur-articulée à la Aesop Rock (les deux bons titres downtempo que sont "Words are Dead", "The Gift Wrap"). Peut-être encore sont-ce ces incursions assez réussies dans le crunk ("Chop"), dans le rap gros plein de soul ("I don't Know") ou dans le guitar rap ("Purple Ashes Pt.1"). Ou bien est-ce ce "Purple Ashes Pt.2" où K-the-I??? vient faire étalage de son meilleur rap en compagnie de notre ami Ceschi.

Sans doute, oui, est-ce tout cela qui fait oublier d'autres passages plus approximatifs, comme ce "Destroy" tout en glitches et en wordplay moyens, et comme ce sample des Smiths sur "Champagne Wishes" qu'on pourra qualifier, au choix, d'idée audacieuse ou de crime de lèse-majesté. Sans doute est-ce l'addition de ces morceaux attractifs qui font de Trapped Under an Ohio Sky l'un des rares disques de rap indé véritablement sympathiques à être sortis l'année passée.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet