Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

GALACTIC - From the Corner to the Block

, 21:52 - Lien permanent

Dans la grande famille du live hip hop, cette rencontre entre un groupe jazz funk de la Nouvelle Orléans et des MC's connus pour leurs idées larges n'est pas la plus désagréable.

Anti :: 2007 :: galacticfunk.com :: acheter ce disque

Après avoir fait produvire par The Automator leur album précédent, ce groupe jazz-funk de la Nouvelle-Orléans a voulu pousser plus avant l'expérience crossover en invitant toute une ribambelle de rappeurs à poser leurs voix sur leur groove endiablé, poisseux et infectieux. Et ils n'ont pas choisi les pires. Sur cette sixième livraison, a été conviée une sélection idéale de MC's aux idées larges : Lyrics Born et Lateef the Truthspeaker (Latyrx), Chali 2na (Jurassic 5), The Gift of Gab (Blackalicious), Mr. Lif (Def Jux), Ladybug Mecca (Digable Planets), Boots Riley (The Coup), se succèdent ici, parmi beaucoup d'autres. Certes, ce genre d'entreprise n'a pas toujours été une garantie de résultat. Mais dans la longue série du live hip hop, de ce rap où de "vrais" instruments se substituent au beat, ce From the Corner to the Block s'en sort plutôt pas mal.

Les quelques instrumentaux montrent que les gens de Galactic ont du savoir-faire. Cette frénésie de basses, de guitares, de percussions complexes, d'orgue suintant, de cuivres tonitruants et d'harmonica mordant donne envie de découvrir leurs disques passés. Ces musiciens prouvent également que leur palette est large, passant en présence d'un afro-beat particulièrement maîtrisé ("Bounce Baby", avec Z-Trip) à une furieuse fusion rap/rock interprétée par Boots Riley ("Hustle Up"). Mais les flows irréprochables de Lyrics Born ("I Got It") et de The Gift of Gab ("The Corner") renforcent tout de même sensiblement l'intérêt de ce funk épicé, même si c'est un rappeur complètement opposé à ces deux-là, le Cash Money Juvenile, venu en régional de l'étape et épaulé par toute une fanfare, qui hérite du titre le plus accrocheur du disque, celui-même qui donne son nom à l'album ("From the Corner to the Block").

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet