Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

DJ MAYONNAISE - Still Alive

, 15:51 - Lien permanent

C'était une bonne surprise de voir réapparaître DJ Mayonnaise cette année. Malheureusement, au bout du compte, c'est une déception : il n'y avait franchement pas de quoi réveiller un mort avec cet album de hip hop instrumental et downtempo de deuxième zone qu'est Still Alive.

Anticon / Differ-Ant :: 2007 :: acheter ce disque

Parmi cette petite dream team de producteurs hip hop qu'était avant tout chose le Anticon des début, DJ Mayonnaise n'était pas le plus mauvais. Originaire comme Sole de la scène de Maine, le beatmaker avait su se distinguer sur 55 Stories, sur le Paint By Number Songs des So-Called Artists, par quelques titres épars, et par ses productions pour les artistes du label et ses affiliés. Mais depuis, plus grand chose, jusqu'à ce que cette année même où, sans que personne ne s'y attende, Mayonnaise sorte ce nouvel album, intitulé de manière on ne peut plus appropriée Still Alive. Malheureusement, quelques mois après sa sortie, ce disque s'avère être l'une des déceptions de 2007.

Il n'était en effet pas nécessaire d'attendre tant d'années pour se voir offert un album de hip hop instrumental et downtempo de deuxième zone comme il en est déjà sorti des centaines. Still Alive est une sorte de mélasse électronique, un enchevêtrement de titres molassons, limite guimauve comme ces soyeux "May Day" et "Dawson's Anthem 2005" et très proches des derniers travaux d'Alias (ce qui n'est pas toujours une référence). Un disque d'autant plus frustrant que le beatmaker semble avoir voulu le peaufiner et faire preuve de raffinement avec toutes ces touches de guitare, de synthé, de saxophone ou de clarinette. Mais dans les faits, seul un titre se distingue ici : interprété par un K-The-I???, "Strateegery" est le seul morceau rappé de l'album. Il est aussi le plus offensif, le plus accrocheur, le plus percutant, le plus précis. Le seul qui ne donne pas, à l'instar de la pochette, une impression d'amateurisme et de bricolage à la va-vite. Le seul qui, en dépit du côté saoulant de toute diatribe anti-Bush, nous rappelle le temps béni où la Mayonnaise prenait.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet