Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

LEXICON – The Rapstars EP

, 21:40 - Lien permanent

Avec cette sortie récente en format exclusivement numérique, les deux MCs de Lexicon passent du classic rap pas folichon de leurs débuts à un rock/rap sexy en diable. The Rapstars EP ? La bonne surprise de l’an passé et la promesse d’un bon album pour 2007.

LEXICON – The Rapstars EP

B.E.A.R. / Alpha Pup :: 2006 :: lexiconmusic.com :: acheter ce disque

Tout fan de rap indé a entendu parler un jour de Lexicon, mais le groupe angelino n’a jamais marqué les esprits plus que ça. Ce qu’évoquent les noms des frangins Oak et Nick, c’est un classic rap underground pas folichon à la Dilated Peoples et le souvenir vague d’un album sorti il y a 5 ans avec Ryu et Takbir des Styles of Beyond. Mais ça ne va pas beaucoup plus loin. Cependant, sur The Rapstar EP, une sortie récente disponible en format numérique exclusivement, les deux frères et leur producteur C-Minus se sont payés les services du bassiste Alex Pauley et du guitariste Jason Zimmerman, ils ont viré franchement rock, ils ont fait ce qui leur tenait vraiment à cœur sans se soucier du qu’en-dira-t-on, et cela s’avère infiniment plus excitant que par le passé.

The Rapstars EP comprend 5 titres dont un remix, et les 3 premiers sont de sacrés hits, accrocheurs comme il le faut et pleins de morgue. "Bang Ya Head", le morceau d’ouverture est le plus rap, mais déjà apparaissent une guitare et un harmonica. Et ces "oh" qui rythment l’ensemble sont la première des bonnes idées du disque. Le suivant, "Big Money", est quant à lui carrément rock’n’roll avec ses gros riffs qui arrachent. Quant aux paroles qui nous apprennent comment impressionner les minettes, elles puisent à égalité dans ce que les deux genres ont de plus jouissivement branleur. Enfin, avec son refrain entêtant ("You're my junk food, baby, I love you but you're killing me"), la voix très garce d’une jeune femme et ses basses bondissantes, "Junk Food" fait un parfait tube disco rock.

Les deux derniers titres sont un "Rock" à la guitare un peu trop rentre-dedans, et un remix de "Big Money" par Subtitle dans son style robotique habituel, avec en prime quelques paroles rappées par lui-même. Ces morceaux sont corrects, ils s’écoutent. Mais ils sont nettement inférieurs aux précédents. Et le travail de Subtee colle mal au reste et aux paroles des deux MCs. Cependant, à ce stade, l’essentiel est fait. Le signal a été donné : il est maintenant temps de se réintéresser à Lexicon. Si le duo sait maintenir ce rythme sur la longueur, son prochain album sera l’un des plus notables de 2007.

Merci à Kreme de Laitdbac de m’avoir fait découvrir cette sortie.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet