Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

RIFLEMAN & TAKTLOSS - World Wide Werds

, 21:56 - Lien permanent

Escapade allemande pour cet album récent d’Ellay Khule the Rifleman moyen comme tous les autres, mais riche d’au moins deux ou trois titres à ajouter à notre best-of secret du MC californien.

Hiphopvinyl.de :: 2007 :: acheter ce disque

Le dernier album en date d’Ellay Khule est allemand. Sorti en début d’année avec le concours du producteur Keyza Soze et du MC Taktloss, ce disque laisse autant d’espace au rappeur virtuose californien qu’au cousin berlinois du Project Blowed. Le long de cet album bilingue jusque dans le titre (World Wide Werds / Welt Weite Worts), les deux compères rappent dans leurs langues respectives, ensemble ou en solo, épaulés par quelques invités issus des mêmes contrées (Aceyalone et Riddlore pour la Californie ; MOR, Mach One Isar et B-Lash pour l’Allemagne) ou d’ailleurs. Et dans l’ensemble, contrairement à certains disques du Rifleman au son passablement mauvais, tout cela s’avère écoutable.

Bien sûr, le rap rapide de l’Américain surclasse celui de l’Allemand, lequel n’est d’ailleurs pas servi par la barrière de la langue. Certes, les boucles sautillantes et bouncy de Keyza Soze n’ont rien de particulièrement inspiré. Mais elles sont conformes à l’univers musical habituel au Rifleman, elles ne jurent pas avec le flow du bonhomme et il y peu de faute de goût majeure. Pour Ellay Khule, World Wide Werds est un disque aussi frustrant que tous ces autres où il a gâché son talent avec des sons ineptes, mais peut-être moins inégal.

Peu de passages rédhibitoires sur WWW, donc, mais peu de moments vraiment forts. Seuls entrent dans cette catégorie le "Git Em Up" endiablé que livrent ensemble les trois projectblowediens présents sur l’album, le refrain tout aussi entraînant de "Warzone" ("There’s a war going on, but it ain’t only in Iraq") ainsi que "Mein Sprache", un titre collectif où toute une brochette de rappeurs internationaux vient s’exprimer dans sa langue natale sur un beat bête comme chou mais accrocheur. Détail intéressant, le représentant français, Hi-Tekk de la Caution, n’est pas celui qui se tire le plus mal de ce petit exercice. Même s’il s’agit là d’un posse cut, ce titre et les autres cités méritent sans doute une petite place au chaud sur notre best-of secret du rappeur californien.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mercredi 21 novembre 2007, 23:36 par nIdaL

t es bien courageux de faire la chronique de ce truc, moi plus j entends rifleman plus ça me frustre...

m enfin.
bonne chro.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet