Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

BOAC - Plot Will Twist

, 22:13 - Lien permanent

Boac sort des disques de boom bap malicieux et sympas. Mais ce n’est pas exactement ce qui est attendu. Ce que l’on guette sans succès sur chacune de ses sorties, c’est un nouveau "19 Ninety Theme".

Machete Vox :: 2006 :: acheter ce disque

Ah, qu’il est cruel de juger toute l’œuvre d’un artiste à l’aune d’un seul de ses titres. C’est pourtant le sort qui est réservé à Boac en France depuis que DJ dEtEcT a eu la bonne idée de placer le jubilatoire "19 Ninety Theme" sur l’une de ses mixtapes. Peu importe qu’avant cela le rappeur ait eu une vie au sein du collectif The Earlings, ou qu’il ait sorti un premier album à la fin des années 90 (Modern Originalus) et d’autres disques encore. Sur chaque nouvelle sortie, ce sont les sons Nintendo de son tube underground de 99 qui sont frénétiquement recherchés, ou toute autre réjouissance de même acabit. Malheureusement, en temps normal, Boac ne sort que des disques de boom bap tout juste malicieux et sympas.

La même frustration que pour Thought Bubbles préside donc à l’écoute de ce successeur sorti l’an passé avec le renfort de quelques autres MCs californiens comme Luckyiam.PSC, Z-Man et Dublin. Plot Will Twist est adroit, sautillant, printanier. Il est drôle aussi, par exemple quand le rappeur se lance dans une typologie des jeunes filles avec le Living Legend susnommé ("Girls Got Doopies"). L’album est rempli de titres avenants, comme le posse cut "Hazardous Material", comme ce "Nine Times" aux accents old school ou comme le conclusif "Life is Hell". Mais de la part d’un rappeur qui se fait appeler Banging out All Classics, on était en droit d’espérer quelque chose de plus élaboré que ces petites boucles mille fois entendues et tout juste bonnes à faire gentiment dodeliner de la tête. A la limite, tout cela pourrait être jugé encourageant et prometteur si seulement Boac était un artiste qui sortait de nulle part. Malheureusement, l’ombre de "19 Ninety Theme" plane, et tout nouveau titre est disqualifié par avance en regard de ce hit unique.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet