Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

2MEX - Gloria was a Kroqer

, 22:32 - Lien permanent

Bonne nouvelle pour ceux qui ont apprécié les mélanges rap / rock auxquels 2Mex s’est livré dans ses derniers concerts. Depuis l'an dernier, ces exercices sont devenus disponibles sur disque grâce à ce petit EP sorti en édition limitée.

Songodsons Music :: 2006 :: acheter ce disque

Ceux qui ont assisté à son concert au Triptyque en janvier dernier se souviennent avoir vu 2Mex contorsionner son corps obèse sur du Talking Heads et lancer un rap dévastateur par-dessus un titre de Weezer. L’idée était bête comme chou, l’exercice un peu facile, mais ça fonctionnait diablement bien. Tellement bien que certains se réjouiront de retrouver ces télescopages entre rock et rap sur Gloria was a Kroqer, petit EP sorti discrètement il y a tout juste un an dans une édition limitée à 500 exemplaires et dont le titre fait référence à KROQ, célèbre radio californienne. Réalisé avec l’aide de Deeskee, le disque recycle sept titres d’artistes rock des 80’s et des 90’s, les Talking Heads et Weezer donc, mais aussi Eels, les Descendants et The Cure.

Le sort réservé aux originaux varie d’une plage à l’autre. Quelquefois, 2Mex ne fait qu’ajouter ses lyrics au morceau, comme sur ces "Oddessey Honestly" ("If Only Tonight we Could Sleep" de Cure) et "Naive Melody" ("This Must be the Place" des Talking Heads) où 2Mex laisse s’exprimer longuement Robert Smith et David Byrne. Dans d’autres cas, c’est la fusion de deux titres, comme avec ce "Before you Say No" où la "Sweater Song" de Weezer rencontre l’un des titres des Look Daggers, le duo formé par 2Mex et Ikey Owens de The Mars Volta. Enfin, certains morceaux sont complètement retravaillés et réenregistrés, comme ce "Beautiful Freak" assez réussi avec ses jolies voix féminines qui reprennent le refrain en lieu et place du chanteur E.

Dans l’ensemble, quel que soit le traitement infligé au titre original, l’alliance entre le rap du gros Mexicain et des sons plus efficaces que sur ses derniers albums restitue fidèlement l’énergie du bonhomme sur scène. Ne serait-ce que pour des questions de droits, Gloria was a Kroqer ne sera jamais rien d’autre qu’un projet récréatif et marginal. Pourtant, ce n’est pas la moins sympathique des sorties récentes du rappeur.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet