Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

RUMI - Hell me Tight

, 21:44 - Lien permanent

A l’heure où sort le nouveau Rumi, retour sur le premier album très perturbant sorti trois ans plus tôt par la troublante rappeuse japonaise.

Sanagi Recordings :: 2004 :: acheter ce disque

Seul le Japon est capable d’offrir un hip hop aussi singulier que celui proposé par Rumi sur son premier album. Non contente de travailler un look goth plutôt qu’une allure de b-girl, la troublante rappeuse aux cheveux longs interpelle violemment avec ce Hell me Tight sorti en 2004, qu’elle interprète et produit presque entièrement, et qui ne ressemble à rien de connu. L’étrangeté de la Japonaise, c’est d’abord ce rap off-beat déclamé par une voix aigre, chevrotante, presque affolée, qui joue des changements de rythme, qui passe sans dégât du cri au murmure, qui laisse une fois la place au chant ("Waltz") et qui parvient à tirer profit de ses reprises de souffle plutôt qu’à les subir. Mais c’est aussi la musique elle-même, ces beats faits de jeux insolites de percussions et de basses ("Akmekura"), de samples étonnants (alarme de voiture sur "Waltz", cliquetis d’armes blanches sur "Short Kuts in the Hell"), de dissonances ("Waltz", "Koubutsu" avant qu’il ne vire drum’n bass), d’étrangetés électroniques ("Kami no Puppet"), et de saxophone free (la première version de "Sanagi").

Le meilleur dans tout ça, c’est que ça fonctionne souvent. Le début de Hell me Tight se montre assez impressionnant avec ce "Hell Mix" d’ouverture où la japonaise plonge sa voix bizarre dans une pluie de scratches, suivi par le beat minimaliste et dérangeant de "Bourei Puppy", deux morceaux où le turntablism a la part belle. Convaincant est aussi ce "Triforce" déclamé à trois voix, l’une des plages les plus normales du disque avec son semblant de bonne vieille boucle boom bap tout juste troublée par des sons d’outre-espace. Mais bien plus difficile, plus éprouvant et plus désarçonnant est le reste de ce disque aussi troublant et cauchemardesque que la pochette. Il n’est donc pas vraiment sûr que la très perturbante Rumi caresse toutes les oreilles dans le sens du poil. Mais si ce qui compte en matière de musique, c’est l’originalité et l’invention de formes inédites, alors Hell me Tight a vraiment tout bon.

PS : merci à ODS, mon fournisseur en bon hip hop japonais

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le samedi 26 mai 2007, 19:09 par Newton

Petit à petit, nous découvrons une scène nippone florissante et pour le moins surprenante. Rumi en fait clairement partie. Des choses sont tentées, on ne reste jamais sur des acquis. Les morceaux défilent et offrent beaucoup de choses.

On ne peut que continuer de tendre l'oreille et d'offrir le maximum de visibilité à des musiciens qui le méritent amplement.
En ce qui me concerne, merci à Ods pour m'avoir fait découvrir Rumi. ;)

2. Le dimanche 27 mai 2007, 21:24 par ods

:]
Je ne pensais pas que ca allait plaire a tant de monde de ffr, surtout avec ''la barriere linguistique'' qui en rebutait surement certains au depart.
Bonne chronique encore Sylv, ca commence en a faire pas mal avec celles de kk et tha blue herb sur cette scene, avec celle de 8th wonder de Pseu et les recentes de Newton sur HHC.

Le nouveau est comme l'indique la pochette est different dans l'ambiance, plus accessible, j'accroche plus a Hell Me Tight avec ses atmospheres diverses et insolites, et l'effet de surprise aussi.
Je pense que Hell me Why va moins plaire, meme si Rumi est toujours en forme, et qu'en live c'est une petite pile d'energie.

www.myspace.com/mcrumi

3. Le lundi 28 mai 2007, 23:31 par Spir

Le nouveau est mitigé pour moi. Je trouve que ca dépend beaucoup des productions (la barrière de la langue joue beaucoup forcément).

Le nouveau tha blue herb lui est à la hauteur à mon humble avis.

4. Le dimanche 10 juin 2007, 00:40 par GUS

Bonsoir.
Je me passione pour le hip hop japonais en ce moment.
Pourriez vous me dire ou telecharger les albums de tha blue herb ou le dernier rumi (legalement bien sur)
Sinon le disque chronique est excellent
Merci d avance pour vos reponses

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet