Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

UNLOCKEDOOR - Low Voltage

, 21:41 - Lien permanent

Comme toujours chez les Russes de 2-99, voici de la musique sous influence. Les gens qui se cachent derrière cette Unlockedoor sont allés puiser chez Mum et Morr Music, c’est patent. Cependant, ils ont su admirablement bien digérer cette musique qu’ils ont trop écoutée.

2-99 :: 2006 :: acheter ce disque

Jusqu’ici, 2-99 ne s’est exposé qu’à un seul reproche. Le label russe n’a jamais sorti rien d’autre que des disques de très bonne facture, mais il n’a encore jamais fait preuve d’originalité. A chaque fois qu’un artiste issue de cette écurie s’est manifesté, la personnalité était effacée, l’influence d’autres gens était patente, qu’ils viennent d’un horizon rock, électronique ou rap. Ce nouveau disque, le quatrième sorti par Georg Korg et sa bande depuis qu’ils sont passés du CD-R à un format plus pro, n’échappe pas à la règle. Les gens qui se cachent derrière cette Unlockedoor ont écouté plus que de raisonnable les Islandais de Múm et ils ont parcouru en long, en large et en travers les sorties Morr Music. Mais ils ont su tellement bien digérer tout cela que Low Voltage est à ce jour la meilleure sortie 2-99.

Le disque reprend une recette qui a fait ses preuves les 5 ou 6 dernières années : voici la voix évanescente d’une femme-enfant sur fond de pop électronique, une ambiance discrète et fantomatique, de jolies mélodies fragiles à la guitare acoustique parsemées de glitchs et d’autres effets de style équivalents, un habile jeu de contraste entre des rythmes sautillants, parfois même entraînants, et une voix aérienne toute en langueur. Mais Unlockedoor se montre très doué à ce petit jeu. D’une durée idéalement courte, leur disque ne souffre d’aucun temps mort. La formule est toujours la même, mais elle offre assez de variantes pour ne pas ennuyer, ainsi que des passages rien de moins qu’admirables comme le vaporeux "Red Floor" et l’instrumental "Red Floor". Et puis pour ceux qui trouveraient le russe trop abscons et impénétrable, les chants auront cette fois le mérite d’être en anglais. Disque sous très forte influence, Low Voltage n'a donc aucune raison de rougir devant ses modèles.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le mardi 19 décembre 2006, 14:42 par Roma

A savoir que cet album est en libre location à la Médiathèque associative de Toulouse... Ainsi que d'autres Opus du label 2-99 Records.

2. Le mardi 19 décembre 2006, 16:59 par Fake For Real

C'est extraordinaire. Je suppose que c'est de ton fait.

3. Le mardi 19 décembre 2006, 19:28 par Christian

Bonne nouvelle ! Je vais enfin pouvoir écouter du rap russe !

4. Le mardi 19 décembre 2006, 20:31 par Roma

Oui enfin unlockedoor n'étant pas du rap russe. Pour en écouter je te conseille de te jeter sur Pink Ferre du meme label , et aussi dispo a la médiathèque !!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet