Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

THE AUTOMATOR - Interview

, 22:59 - Lien permanent

Dan The Automator, c’est Gorillaz, c’est Deltron 3030, c’est Dr. Octagon, c’est beaucoup d’autres choses encore. C’est donc une star, c’est donc quelqu’un de très occupé. Quand on vous annonce qu’il est disponible pour une interview, ça veut dire forcément qu’il ne passera pas l’après-midi avec vous et que vous risquez de vous retrouver, comme ici, avec des réponses plus courtes encore que les questions et des propos où l’on n’apprend rien. Mais bon, publions. C’est The Automator tout de même.

Je vais commencer par m’intéresser au côté rap de Dan The Automator. Ecoutes-tu toujours du rap ? C’est quoi ton diagnostic sur l’état du hip hop en 2006 ?

Je le trouve très bon. Il y des tas de disques que je n’aime pas, mais il y en a autant de bons. Et puis Jay-Z est de retour.

Dans l’histoire de la musique pop, tu resteras comme la personne qui a fait de la musique capable de plaire autant aux fans d’indie pop que de hip hop. Mais depuis Dr. Octagon et Handsome Boy Modelling School, un grand nombre d’artistes ont occupé cet espace entre les deux genres. J’ai en tête Anticon et tous les affiliés. Ce sont des artistes que tu apprécies ?

J’apprécie des tas de choses, mais franchement, je me contente de faire mon propre truc, j’essaie de ne pas écouter trop de musique, ça finirait par avoir trop d’influence sur ce que j’essaie de faire. Je me contente de suivre le chemin sur lequel je suis déjà, il y a des tas de choses que j’entends mais sur lesquelles je ne m’attarderai pas, parce que le style de musique ou de production ne m’interpelle pas.

Tu as collaboré avec beaucoup d’artistes. Comment as-tu bâti ton réseau ? Ce sont les bonnes critiques du Dr. Octagon qui a tout lancé ?

C’est parce que beaucoup d’artistes ont apprécié Dr. Octagon. Ca m’a ouvert des portes et ça m’a permis de collaborer avec eux.

A l’origine, comment t’es-tu lié avec Kool Keith ?

Tout simplement en fréquentant le milieu rap.

Kool Keith a récemment sorti un Return of Dr. Octagon et le second Gorillaz a été un des succès de l’an passé. Pourquoi n’as-tu pas été impliqué sur les suites de ces deux projets ?

Les gens finissent toujours par prendre des chemins différents. Mais sinon, l’album dont tu parles n’est pas un vrai Dr. Octagon.

Tu peux nous parler plus du jeu vidéo 2K7 dont tu as fait la musique ? Tu es toi-même un fan de jeu vidéo ?

Je ne joue pas trop aux jeux vidéo. Je passe mon temps à bosser avec un ordinateur. Quand je me repose, ce n’est pas pour m’asseoir à nouveau devant un écran. Le jeu en question, je voulais en faire la musique parce que ça me permettait de combiner du rap de tous genres, du mainstream, de l’underground, du gangsta, du backpack, du West Coast, du Midwest, du East Coast et du rap sudiste.

Jusqu’ici tu nous as toujours surpris avec tes nouveaux projets, alias et collaborations. Tu planifies quoi pour 2007 ?

Il y a un nouvel album de Deltron sur le feu.

Tu as reçu une formation classique quand tu étais plus jeune. Tu penses que ça a eu une influence sur la façon dont tu fais et dont tu ressens la musique ?

Non, pas au début. Mais à force, j’ai commencé à percevoir son influence. Pour l’essentiel, je joue par notes plutôt que par accords et j’adore jouer sur les variations, comme le classique, qui a l’habitude d’ajouter des dièses ou des bémols à un passage.

En tant que Japonais d’origine, gardes-tu une oreille sur la musique japonaise, en particulier le hip hop ? Je pense à des artistes que j’apprécie personnellement beaucoup comme le duo de Sapporo, Tha Blue Herb.

J’en ai entendu parler, mais je ne suis pas un expert. Je bosse avec Nigo et tous ces types, je connais donc leurs projets.

Les Français ont particulièrement noté ton hommage à Gainsbourg sur Lovage il y a environ cinq ans. Comment es-tu entré dans le monde de Gainsbourg ? C’est quoi la chanson de lui que tu préfères ?

"Melody Nelson" et "Je t’Aime… Moi non plus" sont mes deux préférées. Mais ce que j’aime, c’est surtout son style et son attitude.

De façon générale, y a-t-il d’autres artistes français que tu apprécies ?

Oui, Françoise Hardy, France Gall, Daft Punk, Air…

Un message à la France pour clore cette interview ?

Levons un verre de calvados et buvons !

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le samedi 4 novembre 2006, 14:26 par Mo

Pas très bavard le Dan. On dirait même que ça le fait chier de faire des interviews. A la limite du dénigrement. Je suis déçu.

2. Le mardi 7 novembre 2006, 09:15 par Fake For Real

Oui. A l'origine, je destinais cette interview à POPnews. Vu comment elle était light, j'ai renoncé, mais j'ai quand même voulu en garder une trace sur ce site.

3. Le vendredi 10 novembre 2006, 13:41 par Umbre

Ma question réponse préférée :

"A l’origine, comment t’es-tu lié avec Kool Keith ?

Tout simplement en fréquentant le milieu rap."

4. Le vendredi 10 novembre 2006, 13:55 par Fake For Real

Oui, c'est sûr, c'est pas très éclairant.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet