Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

SMOXZ - Holy Smoxz

, 22:46 - Lien permanent

Si l’inégal dernier album d’Emotionz ne vous a pas convaincus sur la valeur du collectif Fresh Coast de Vancouver, peut-être celui sorti un an plus tôt par son compère Smoxz pourra emporter le morceau : dans le genre rap de mauvais garçon avec des sons rentre-dedans, Holy Smoxz a des moments plutôt impressionnants.

All-in Entertainment :: 2005 :: acheter ce disque

Il y a quelques temps sur ces pages, il était question d’Emotionz, un membre de Fresh Coast. Son dernier album, Rent Money, contenait quelques perles dans le genre hip hop clinquant pour les mauvais garçons. Mais il était trop inégal pour convaincre le premier venu que le collectif de Vancouver méritait plus qu’un détour. Pour ceux qui demanderaient encore à voir, il y a donc ce Holy Smoxz, deuxième album de ce rappeur originaire de Montréal après un Don't Get Smoxt sorti six ans plus tôt. Formellement, c’est assez proche de ce que propose Emotionz. C’est toujours ce versant extraverti du rap, l’original en quelque sorte, celui des sons rentre-dedans et des MC’s grandes gueules qui ont un flow. Mais c’est plus réussi.

D’emblée, ça ne mégote pas, avec tous ces sons de sirènes, d’hélicoptères et ses chœurs féminins qui composent l’intro. Smoxz et le producteur Stylust sortent la grosse artillerie. Et ça continuera comme ça tout du long, dans une absence totale de discrétion. C’est grosses voix et son qui tâche ("DWFU") et c’est bourré d’électronique tapageuse et roborative (1,2,3). Même les vocodeurs sont de sortie sur "Here We Go". Et les paroles sont dans le même ordre d’idées : c'est l'histoire du type qui a vécu ("A Soldier’s Song") et du vilain garçon qui trouve le chemin de la rédemption, avec l’aide de Dieu notre Sauveur ("Your Thankful", "Jah"), loué soit-Il. Et c’est aussi la nécessaire "weed song" ("Filthy Habit"), déclamée ici à 200 à l’heure. Ah, et puis n’oublions pas cette pochette du mauvais goût le plus sûr.

C’est que notre Smoxz, ce n’est pas un blanc-bec du grand Nord qui se la jouerait racaille pour faire comme les rappeurs qu’il voit sur sa télé. Le garçon a vraiment vécu dans la rue, il a connu la drogue et la prison. Et pour bien se différencier des apprentis gangsters, il leur fait la morale sur "1,2,3" : "si un jour tu as rencontré un vrai thug, il n’y a aucune chance que tu veuilles en devenir un", déclare le repenti. Et puis bon, il n’a pas à se forcer, il y arrive, lui. L’album n’est pas irréprochable, il contient des passages casse-pied, dont la palme revient à ‘Got it Goin’ On’. Mais il contient aussi les efficaces "1,2,3" et "Fire", et les plus posés mais tout aussi réussis "A Soldier’s Song" et "1 in Da Chamba". Le reggae de "Jah" s’écoute plutôt bien, aussi. Et il ne faudra pas oublier de vous recommander le manifeste qu’est ce "Criminal Mind" beau comme un tube de hard FM des années 80, avec chant féminin, solo de guitare et tout et tout. Non, vraiment, ce type est bourré de talent. Si votre allergie au genre vous empêche de le constater, ça se comprend, mais franchement, c’est dommage pour vous.

Merci à Nidal de m’avoir fait découvrir le collectif Fresh Coast

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le jeudi 21 septembre 2006, 10:16 par nIdaL

Hey hey, bien joué la chro de Smoxz...

"1 in da Chamba" est la bombe de l'album. Court. Essentiel.

Sur "Jah" la production l'emporte sur des lyrics un peu merdiques, le loop de "Jah by my Side" de Tony Rebel est super bien senti.

"Criminal Mind" est terrible, la production assure avec des extraits de la chanson samplée appuyant les lyrics mais la voix pitchée t'a sans doute embrouillé, c'est une voix masculine, celle de Larry Gowan (Gowan, Styx), du bon hard fm 85 canadien à écouter en se laissant pousser le mulet, mp3 indispensable à mettre avant un Whitesnake "Here I Go again" ou Aerosmith "Dream on" en soirée adaptée...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet