Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

KID STATIC - Have You Seen This Man?

, 23:16 - Lien permanent

Les Cankles, c’était l’une des bonnes surprises des derniers mois. Du hip hop jovial, éclectique et bien foutu tel qu’on en avait rarement vu du côté de Chicago. Eh bien sur le disque solo du truculent Kid Static, le rappeur du groupe, c’est tout pareil.

Anodyne Electric Company :: 2005 :: acheter ce disque

Avez-vous vu cet homme ? Cet homme, c’est Kid Static, rappeur, producteur de son état, un type à considérer plus ou moins comme le leader des Cankles, cet étonnant groupe de Chicago dont on a découvert il y a quelques mois le hip hop joyeux et bigarré, un hip hop tout contraire à ce qui se fait généralement en la matière dans le MidWest. Sorti en octobre 2005, soit un mois après le réjouissant Goddamn!!, son album solo intitulé Have You Seen This Man est du même acabit. C’est le même ton enjoué et le même éclectisme. Mais peut-être même en mieux. Et sans plages instrumentales ou presque. Avec en sus, cette fois, le rap du Kid sur tous les titres.

Kid Static n’est pourtant pas un rappeur, à la base. Le jeune homme, 23 ans, a commencé dans la musique comme concepteur de drum’n bass sous le nom de Static Messenger. Peut-être tient-on là l’explication de ses très riches compositions. Les beats du garçon sont évolutifs, franchement bien fichus et quelquefois assez sophistiqués. Pour du rap. C’est tout plein de pianos virevoltants, de charmants orgues vieillots, de synthés entraînants, épicés par endroits par une pincée de guitare, un zeste de dub ("Interlude"), une jolie voix samplée ("The Other Side") ou un mélange subtil d’accordéon et de banjo (l’excellent "The Barnyard"). Et puis évidemment, il y a un peu de jungle, par petites touches, en clins d’oeil ("Word Diagrams 101", "Fight Song").

Bref, Kid Static est un beatmaker talentueux et un musicien accompli. Mais il ne s’arrête pas là. Même s’il s’est mis plus tardivement au emceeing, Kid Static sait aussi rapper. De sa voix aigre de black roublard et rigolard, une fois passée la nécessaire présentation ("Intro"), il peut s’en prendre aux frustrations de la vie ("Partially Robotical Man", "The Other Side"), se fâcher un peu ("Fight Song") ou se lancer dans la chanson d’amour à refrains r’n b ("A Love Song", "That Girl"), c’est toujours truculent et souvent très accrocheur, à quelques légers faux pas près. Cet homme est un artiste complet, et son album en tire le meilleur profit.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le vendredi 19 mai 2006, 20:11 par geL-

Tres bonne chronique et bon disque merci pour la decouverte .

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet