Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

YOUNGBLOOD BRASS BAND - Is that a Riot?

, 22:57 - Lien permanent

Il y a quelques passages séduisants sur Is that a Riot? Mais à coup sûr, le hip hop de fanfare du Youngblood Brass Band devrait se montrer plus impressionnant sur scène que sur disque.

Layered Music / PIAS :: 2006 :: acheter ce disque

Il y a quelques années, Ozone avait frappé fort en matière de genre musical bâtard et improbable. Avec le Center:Level:Roar du Youngblood Brass Band, un disque cautionné par Mike Ladd et par Talib Kweli, apparaissait le hip hop de fanfare, un mélange inédit de cuivres rutilants et de raps soutenus, du brass hop comme on pourrait s'amuser à l’appeler. Le résultat était détonant et inattendu, mais pas si incongru qu’on eut pu le craindre. Il y avait dans le hip hop et les cuivres de ce groupe à rallonge établi dans le Wisconsin une convergence d'énergie et de dynamisme qui faisait tout à fait sens. Is that a Riot? est le dernier album de ce collectif qui en a déjà sorti un paquet, mine de rien. Et il bénéficie cette fois d’une bonne promotion, en France tout au moins, ce qui n’est pas un mal.

Car il y a de bonnes choses sur cet nouveau disque. A commencer par la preuve que ce hip hop singulier est capable de diversité. Quelquefois, les lyrics enragés de D.H. Skogen, les cuivres à l’avenant et les percussions tout aussi soutenues font penser au hip hop hargneux de Zack de la Rocha (non ne fuyez pas) et de ses Rage contre les Trucs. Mais ce n'est pas tout. Le MC du groupe sait aussi se faire plus calme et plus introspectif (le début de "Pala Minima", "Will") ou partir dans un rap d'équilibriste à 100 à l'heure sur des sons quasi bounce ("Bone Refinery"). D’autres fois, l'album dévoile des plages instrumentales faites d'un jazz assez proche de Cinematic Orchestra ("Waiver", "Ake"). Ou encore des choses très latines ("But you can’t Run", "Sell me More or Like you just don’t Care"), des trompettes tristes et vespérales ("JEM") et des titres pétaradants de big band ("Is that a Riot?", "Thanks"). Et puis il y a quelques tubes, "Nuclear Summer" en particulier et son refrain tout en cuivres affolés et en saxo free jazz. Certes, sur disque, tout n’est pas toujours aussi affriolant. Mais voici à coup sûr un groupe à découvrir sur scène. Avec une telle formule, ça ne peut que dépoter.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le jeudi 27 avril 2006, 13:53 par binouze

Tiens, c'est marrant, je sors de ma periode youngblood brass band. Pour avoir eu des feedbacks du live au point fmr et par un morceau live que j'ai pu entendre, je confirme que ça a l'air bouillant en live. Voilà, c'était ma fantastique contribution.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet