Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

CHOCAHOLICS - Top Fourty Suicide / Hypodraulics

, 22:59 - Lien permanent

Le nouveau mix CD des Chocaholics ? Très fortement recommandé, comme les autres. Et double, en plus.

(vulgar) :: 2005 :: acheter ce disque

Le dernier mix CD des Chocaholics, c’est pile poil le hip hop qu’on aime bien. Comme d’habitude. C’est un dosage subtil de toutes les scènes et de toutes les tendances du rap indé. Comme d’habitude. Ce sont des gens de la Côte Ouest (PEACE, Subtitle, Busdriver, Inoe Oner, Whyknows, Global Phlowtations...), des gens de la Côte Est (Ghostface Killah, Cage, Beans, Heat Sensor...), des Canadiens d’adoption (P-Love, Bleubird...) ou de naissance (Buck 65, Sixtoo, Toolshed, Noah23, Hip Hop Wieners, Matt Kelly...) et d’autres encore venus d’ailleurs, d’Allemagne par exemple (Funkstörung). Ce ne sont pas les morceaux que moi, j’aurais choisis pour défendre ces artistes. Comme d’habitude. Mais c’est concocté avec passion, avec l’amour du travail bien fait. Comme d’habitude. Pas de deejaying survolté, de scratches hallucinés et autres démonstrations de platiniste. Le but de ce mix n’est pas de la ramener, mais de s’effacer pour mieux faire découvrir. Comme d’habitude. C’est le panorama idéal du rap bien, c’est celui qu’il vous le faut. Comme d’habitude.

Mais cette fois, les deux compères ont mis les bouchées doubles. Ils se la sont joués Outkast, s’attribuant chacun un CD bien rempli. A Pseudzero, un Top Fourty Suicide à base d’extraits de vinyles. A Yum, un Hypodraulics composé de morceaux sortis de son ordinateur. Et ça, c’est pas comme d’habitude. Les Chocaholics ont poussé les murs et ils en ont profité pour inviter un grand nombre de personnes venues d’autres horizons. La moitié de l’espace ainsi dégagé est consacré à des non rappeurs. Et ça, c’est pas comme d’habitude. Pas dans ces proportions, du moins. Au hasard des deux mixes, l’auditeur croisera de la musique électronique dans sa version déjantée (Squarepusher, des trucs comme ça) et dans sa version pop (The Notwist, Telefon Tel Aviv), mais aussi du free jazz (Don Cherry) ou d’autres choses assez anciennes (David Axelrod). Et tout cela se marie bien. Et ce n’est pas une parole en l’air : tout cela se marie vraiment très bien.

Car même si ce nouveau Chocaholics n’est pas exactement comme d’habitude, il est vraiment très bien. Comme d’habitude.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le samedi 14 janvier 2006, 15:15 par Newton

Largement recommandé. Je ne m'en lasse pas. Et puis n'oublions pas le prix plus qu'attractif pour deux cds de qualité: 6 € pour cet opus, 5 € pour les deux précédents. Pour une vingtaine d'euros à tout casser, vous avez sous la main de trés bonnes sélections sous forme de 4 cds.

Dispos par Paypal sur le site de (vulgar) ou sur Labotory ou Waxexpress pour les shops en ligne français.

Merci (vulgar). ;)

2. Le lundi 16 janvier 2006, 19:04 par pseudzero

visuel à l'envers ;)

au fait tu as écouté le dernier Fog sylv?

3. Le lundi 23 janvier 2006, 18:30 par Newton

Sylv', tu as face à toi une obligation morale de te procurer au moins le "10th ave freakout" de Fog qui est décapant. Lex a le coup de maître de sortir des albums terribles parfois.....

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet