Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

CAGE - Hell's Winter

, 20:26 - Lien permanent

Le nouvel album de Cage, Hell's Winter, est plutôt du genre moyen et contrasté. Pourtant, et c’est bien triste, c’est sans doute tout ce que Def Jux a à nous offrir de mieux ces jours-ci.

Def Jux :: 2005 :: acheter ce disque

- "Pourquoi brûlez-vous ce que vous avez adoré ? Pourquoi rejetez-vous Def Jux alors que Co-Flow, Can Ox, Cage, Murs et Mr. Lif ont autrefois été vos dieux" ?

Eh bien, pour la plus simple des raisons : parce que cette scène a changé, parce que le El-P de Def Jux n’est plus vraiment le même que celui de Funcrusher Plus. OK, il continue à privilégier les atmosphères sombres et ces petits sons dérangeants que la fin des années 90 réservait encore à la musique électronique. Mais depuis son album solo, l’ancien Company Flow a abandonné la concision pour le "et vas-y que je t’en foute plein la vue", il a délaissé le minimalisme malsain pour des grosses choucroutes infâmes, pour des empilements de beats et d’effets superflus. Avec ses productions boursouflées, il est tombé dans le piège du rap progressif. El-P n’a jamais compris non plus comment se comporter quand on est le pape du hip hop indé : doit-on se faire le gardien du temple et le continuateur d’une certaine orthodoxie rap ? Ou doit-on opérer une rupture brutale avec les anciens ? A ne jamais trancher, c’est tout son label qu’il a entraîné sur la mauvaise pente. Cet album très attendu de Cage a beau être la sortie la plus honnête de Def Jux depuis une paye, il n’échappe pas à ce syndrome.

Cage, en lui-même, n’a pas grand chose à se reprocher. Sans revenir sur le clash qui a opposé il y a bien longtemps les deux espoirs blancs du rap underground, sa réputation d’Eminem sans la célébrité n’est pas usurpée. Voix affûtée, violence et virulence, que ce soit à l’encontre de son père ("Too Heavy for Cherubs"), de la politique américaine ("Grand Ol Party Crash", en compagnie d’un professionnel du genre, Jello Biafra) ou de sa girlfriend ("The Subtle Art of the Breakup Song"), le rappeur a tout ce qu’il faut. Marqué par une enfance qu'on n’envierait pas à son pire ennemi (dissolution familiale, abandon, père junky et beau-père violent, plongée dans la drogue, hôpital psychiatrique), il a la hargne, la volonté d’en découdre et le flow qui va avec. Hell’s Winter n'est pas une pièce à apporter au procès de Cage. En revanche, elle pourra servir lorsqu'on organisera celui de ses producteurs.

El-P s’en tire pourtant mieux que sur d’autres albums. L’entraînant "Perfect World" coproduit avec Camu Tao est sobre comme il sied à un titre dansant. "Lord Have Mercy" est correct. Et "Hell’s Winter" rappelle le bon temps de The Cold Vein, cette époque où El-P tirait déjà vers le hip hop progressif mais où il avait encore le feu sacré. Et pour ne rien gâcher, il est accompagné par Matt Sweeney de Chavez à la guitare, le même qui a livré un album avec Will Oldham en début d’année. Mais trop souvent, il y a des notes en trop, des effets trop marqués, des rythmes trop appuyés. Quand ce ne sont pas des titres intégralement infâmes avec des guitares puantes ("Weathermen Gang"). Qui plus est, les autres producteurs ne rattrapent pas franchement le coup. Blockhead a un sens de la retenue et de la sobriété qu’El-P a perdu de longue date, et avec ses beats bêtes comme chou, ça passe ("Stripes", en compagnie d’El-P et de James McNew de Yo La Tengo) ou ça casse ("Too Heavy for Cherubs"). Camu Tao est pénible, comme toujours. Quant à RJD2… ben, c’est RJD2 quoi. Seul DJ Shadow, invité prestigieux, s’en tire unilatéralement bien sur l’incontournable titre anti-Bush avec une agressivité qu’on ne lui connaissait pas.

Une fois tout cela additionné, cela donne un Hell’s Winter dans le genre moyen et contrasté, un album où il faut faire du tri. Pour autant, ce n’est pas la pire sortie de Def Jux. Il se pourrait même que ce soit la meilleure, The Cold Vein excepté. Mais justement, c’est bien cela qui est tragique.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le lundi 7 novembre 2005, 00:41 par nIdaL

Belle chro.

Les lyrics tuent tellement que les beats même merdiques sont okay.

2. Le lundi 15 mai 2006, 16:59 par y

Carrément d'accord.

3. Le mercredi 30 août 2006, 19:35 par amsh126

T'as trop raison blood Def Jux c'est de la merde.
Rien à voir par rapport à la scène actuelle.
Rien à voir avec un bon Ludacris ou pourquoi pas un gros G Unit.
Ou alors soyons serieux les superbes Anticon and co, non?

Naan je t'emboucane.
Def Jux c est du progressif ! Et Roots Manuva de la pop anglaise ? Bref j'espère que personne te paye pour ça.
C'est tout simplement débile de dire des stupidités pareilles, t'aurais dû rester en fac de sport.




4. Le jeudi 7 septembre 2006, 01:55 par OBU

Franchement, t'as raison sur certains points et ton article est quand même bien fait. Mais tu abuses grave. On peut pas dire ça de Def Jux.
"Pourquoi brûlez-vous ce que vous avez adoré?"
Ils ont évolués c'est tout, et toi kedal.
Cet album aurait pu etre mieux avec des prods plus offensives, à l'image du flow de Cage, mais c quand même un putain de bon album et j'aimerais en voir plus comme ça au lieu de voir les albums de ces cons de G-Unit etc... Peace.

5. Le jeudi 7 septembre 2006, 08:46 par Fake For Real

Mais justement, et c'est bien là le coeur du problème : Def Jux n'a pas évolué. C'est toujours la même musique, ce hip hop indé millésimé 2000, dark, avec des sons électroniques, mais pas trop loin du classic rap des 90's pour autant. C'est la même chose mais en moins bien, c'est de l'auto-caricature. Du moins pour El-P. Cage lui reste irréprochable, comme je le dis dans l'article, même si son rap n'a pas bougé d'un iota.

Quant à la comparaison avec G-Unit, ouais, ok, c'est facile. Tout est relatif, il y a toujours plus mauvais que le mauvais. Mais le hip hop, ce n'est pas que Def Jux et G-Unit, comme je l'essaie de le montrer sur ces pages. Il y a 100 fois mieux, même si ce n'est quasiment pas distribué en France. Il faut savoir chercher le meilleur plutôt que de se contenter du moins mauvais.

6. Le vendredi 8 septembre 2006, 06:27 par OBU

Ok man, on est pas d'accord mais pas trés loin. Cependant, t'inkiet pas pour moi, je suis trés curieux et je sais dénicher les perles. Je reste aware! Si t'as des sons à me conseiller n'hésite pas, c pas gagné que je ne connaisse pas encore mais j'suis open. En passant, Airborn Audio c'est connu mais c de la bombe!
Keep on being aware! lol
Peace.

7. Le vendredi 17 novembre 2006, 21:07 par kenalispo

Bonsoir a tous,
je tombe par hasard sur ce "forum" au sujet de la derniere boulette de Cage et desolé les gars si je parais un peu "ancien" dans mes goûts, mais ca fait longtemps que j'attendais et surtout que je n'entendais plus du bon son bien sombre comme ca. Et franchement je l'ai pris à la FNAC sans même l'ecouter et quand je l'ai mis dans mon MP3 j'ai pris une belle claque à l'ancienne!
Ca fait du bien.
Peace........

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet