Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

GRUF - Hopeless

, 23:19 - Lien permanent

Another classic from Peanuts & Corn records. Rien de moins. Et quoi de plus attendu, en fait.

Peanuts & Corn :: 2005 :: acheter ce disque

Sur Hopeless, Gruf oscille entre commentaires politiques et confessions plus personnelles. Et cela n’a rien d’une surprise, c’est habituel sur un disque Peanuts & Corn. Tantôt, il dénonce les risques que fait courir sur les libertés civiles la Guerre contre le Terrorisme ("Whatyoucallthis?"), ou il s'en prend à la dictature du chronomètre et du court terme ("Off Time"). Tantôt, il se livre à une autocritique sévère ("Firewood") ou souffre d’un coup de blues ("Hopeless Romantic"). Sur Hopeless, Gruf invite Pip Skid, Yy, John Smith et d’autres amis à exprimer à ses côtés leur philosophie commune ("Fillossaphee", "Microscope"). Les compères en profitent pour se livrer à un long posse cut ("Butcher’s Bill") ou pour étriper quelques wack au passage ("You Need to Relax"). Et cela n’a rien d’une surprise, ces exercices sont fréquents chez Peanuts & Corn. Sur Hopeless, Gruf déploie son phrasé coulant, plus marquant que ceux de la plupart de ses compagnons de label, moins forcé que celui du compère Pip Skid. Sur Hopeless, Gruf "prend sa musique au sérieux, il ne compte pas les minutes" ("Off Time").

Sur Hopeless, la boucle qui tue est là, et les scratches, assurés par Hunnicutt et DJ Brace, répondent présents. Bref, les fondamentaux du hip hop sont respectés. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. Sur Hopeless, c’est mcenroe qui assure la totalité des productions, dans l’ensemble excellentes. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. Une ou deux boucles tournent à vide, comme l’accordéon de "Butcher’s Bill" et le bondissant ‘You Need to Relax’, mais à part ça, le Canadien déniche des beats à tomber par terre. A tomber par terre, vraiment. Aaah… entendre le petit tintement insistant de "Firewood" s’effacer devant cette nappe légère ; ou le crescendo subtil de "Whiplash" ; ou cette petite musique rétro associée à la belle voix de la sœur de Gruf sur "Hopeless Romantic" ; ou cette guitare et cette complainte lointaine sur "Sheltered Child" ; ou l’instru de "Expand Horizon", ce final haletant. Tout cela est exceptionnel mais cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn.

Hopeless est un bon successeur à Druidry. C’est un disque homogène, solide et constant, du genre à s’attarder ad vitam aeternam sur les premières étagères de votre discothèque. Et cela n’a rien d’une surprise, puisqu’il s’agit d’un disque Peanuts & Corn. La seule surprise que nous réserve ce disque n’est en fait que la moitié d’une. Et elle est bonne, elle est excellente. Cette demi-surprise, c’est que Hopeless est tout bonnement le meilleur album sorti par Peanuts & Corn depuis Disenfranchised. Et le meilleur album sorti en 2005 par le meilleur label hip hop du Monde, en toute logique, vous devez voir tout de suite ce que ça peut donner…

PS : si vous voulez découvrir la maison et les recettes de cuisine de Gruf ou le voir faire la majorette sur fond de house music, c’est aussi en bonus.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Commentaires

1. Le dimanche 14 août 2005, 22:39 par pilote

Bonne chro (comme les autres...) mais je sais pas, y'a un petit truc qui me chagrine. Je trouve que les prods de mcenroe manquent de plus en plus de charme (toute proportion gardée...) depuis PLS, Fermented Reptile, le premier de gruf, et même "disenfranchised". Entre le premier de John Smith que j'adore et son second, c'est qd même pas aussi bon, idem pour pip skid, où là, même si "friends4ever" était un ton en dessous des autres sorties, son second album m'a carrément deçu (et je pense que la prod de mcenroe y était pour quelque chose...). Et là Gruf, ça me fait le même effet... Les prods sont je trouve moins léchées, j'ai dû mal à l'expliquer, y'a peut être trop d'instruments, bref je sais pas...
Peut-être que les nouveaux PLS et Fermented Reptile vont me faire changer d'avis. En tout cas, je l'espère!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet