Fake For Real

Depuis 1997 : critiques, dossiers, sélections et autres papiers, dédiés au rap (et parfois à d'autres musiques)
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

HAIKU D'ETAT - Coup de Theatre

, 19:58 - Lien permanent

Un nouvel album d'Haiku d'Etat ? Pourquoi pas. Le premier disque, sorti en 2000 et récemment réédité, n'avait semblé qu'une aventure passagère. Mais puisque Mikah 9, Aceyalone et Abstract Rude remettent ça quatre ans après, allons-y. Découvrons-le avec d'autant plus d'espérance que le premier essai avait été une réussite, qu'il est l'un des derniers grands albums de l'épopée du Project Blowed et de Freestyle Fellowship.

Project Blowed / Decon :: 2004 :: acheter ce disque

Coup de Théâtre est un album différent, moins éclaté, moins onirique, moins éclectique que Haiku d'Etat. Un disque moins voyageur, dénué cette fois d'instruments lives et d'accents exotiques. Mais il tient la route, dans le registre le plus habituel chez le Project Blowed, celui d'un rap virtuose plutôt cool et jazzy, tenté par le chant et mu par le jeu. Tout au long, Acey, Mikah et Ab s'amusent, ils prennent du plaisir. Les trois compères se présentent en bégayant ("Mike, Aaron & Eddie"), proposent un délire sur les chats ("Kats") puis aussitôt après un autre sur les chiens ("Dogs"). Et pour que les nécessaires featurings ne viennent pas gâcher la fête, il n'invitent que des rappeurs à leur mesure : Busdriver, le successeur, le continuateur ; et les ressortissants de Quanum/Solesides, l'autre grand collectif hip hop californien, pour un chouette posse cut ("Top Qualified").

Le seul bémol de ce deuxième essai, c'est la production. Assurée par sept personnes distinctes (Fat Jack principalement, mais aussi Mikah 9 lui-même, Chief Xcel, PMG, DJ Drez, Kenny Segal et Spacek), elle tire parfois les morceaux par le bas. Mais avec une poignée de titres comme "Mike, Aaron and Eddie", "Poetry Takeover", "Triumvirate", "Top Qualified", un "Coup de Théâtre" en plusieurs mouvements et le beau final chanté et flûté de "Built 2 Last", les trois intéressés proposent à Haiku d'Etat un successeur tout à fait appréciable, un disque bien supérieur à leurs albums solo récents et qu'il faut de ce pas recommander.

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet